10 conseils à retenir lorsque vous faites un voyage d’affaires en Chine (Partie 1)

Si vous allez en Chine pour rencontrer des fournisseurs potentiels ou pour la recherche d’opportunités, vous devez suivre quelques règles qui peuvent faciliter votre voyage d’affaires là-bas. Pour plus d’informations pratiques, le visa de travail en Chine est sans doute nécessaire si vous envisagez d’y travailler pendant un temps assez long. Voici cinq conseils (résumés à travers les témoignages de différentes personnes) à ne pas oublier lorsque vous faites des affaires en Chine:

1) Être ouvert à une nouvelle culture culinaire

Quand vous faites des affaires en Chine, vous serez probablement invité à prendre le déjeuner ou le dîner avec les fournisseurs. Très probablement, ils vont vous emmener au restaurant et vous trouverez de nombreux plats locaux sur la table : le meilleur conseil est probablement d’essayer chacun d’eux, même si vous n’avez pas vraiment envie. En faisant cela, vous serez probablement plus apprécié par vos homologues qui souhaitent faire des affaires avec vous. Le déjeuner ou le dîner chinois fait partie des outils de communication avec vos partenaires chinois (voir l’article: “Communiquer avec les Chinois: quelques clés pour réussir vos négociations»).

2) Apprendre quelques mots de la langue locale

Lorsque vous cherchez un gros contrat, l’apprentissage des salutations de base dans le dialecte local peut vraiment améliorer vos relations avec vos fournisseurs asiatiques ou distributeurs. Cela sera considéré comme un grand effort de votre part à essayer de comprendre votre interlocuteur et comme un signe d’une réelle volonté de votre part. Il est en effet toujours mieux perçu, même si cela reste évidemment très difficile lorsqu’on ne connaît pas la langue, de négocier directement avec votre partenaire plutôt que passer par un interprète.

 3) Renseignez-vous sur la différence de culture.

Lorsque vous vous vous trouvez en voyage d’affaires, vous devez vous adapter aux coutumes chinoises, comme ce cas souvent rencontré: vous verrez des hommes d’affaires se tenant la main ou mettre leurs bras autour de l’autre beaucoup plus souvent que ce qui se passe au cours des relations d’affaires dans votre pays. Ne soyez pas surpris pour autant : ils ne s’attendent à ce que vous leur teniez la main en retour, mais ils peuvent très bien toucher votre bras ou votre épaule. D’autres règles de politesse et coutumes sont à respecter: voir l’article «  Coutumes à respecter en Chine » de Bonjour Shanghai.

4) Ralentissez votre débit

Lorsque vous parlez à des fournisseurs chinois, il est logique de parler lentement et de répéter les choses qu’il vous semble nécessaire. Bien que cela puisse sembler de bon sens, lorsque vous vous trouvez dans une rencontre très importante où vous devez décrire des composants complexes ou des procédés, vous pouvez tendance à l’oublier et parler à un rythme assez rapide. Pour rester poli au cours de ces conversations, il est important de parler à un rythme plus lent pour montrer votre volonté d’expliquer les choses en détail ; au contraire, parler rapidement  peut donc être perçu comme un moyen de tirer le meilleur parti de la situation en troublant votre homologue chinois.

 5) Entourez-vous d’un interprète..

Si vous pouvez le gérer, il est préférable de prendre un traducteur. Alors que certaines entreprises ont des employés qui parlent votre langue, il est agréable d’avoir quelqu’un qui peut traduire pour vous avec vos intérêts à l’esprit. Cela permettra de faire passer votre message dans le sens que vous souhaitez.

Les 5 autres principaux conseils pour savoir quand faire un voyage d’affaires en Chine: “10 conseils à retenir lorsque vous faites un voyage d’affaires en Chine (partie 2)”

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter (weihsu@ins-globalconsulting.com ) ou jeter un coup d’œil sur les services offerts par les INS Consulting Global: www.ins-globalconsulting.fr/services.

Source: enforbusiness, Lonely Planet, exécutif mondial

 

Wei Hsu