10 points à retenir avant de lancer une entreprise en Chine

Depuis de nombreuses années, la croissance du PIB chinois atteint des sommets (7,8% en 2012), faisant de ce pays une destination de choix pour l’entrepreneuriat. Cependant, il existe des caractéristiques que tout entrepreneur doit prendre en compte avant d’investir. Voici 10 points à retenir avant de lancer une entreprise en Chine:

Prêtez une attention toute particulière à l’emplacement de votre entreprise : Les législations de chaque province sont différentes. Aussi faut-il veiller à se renseigner auprès de quelqu’un connaissant parfaitement les spécificités de l’administration chinoise pour vous guider et vous conseiller. En outre, les infrastructures de transports et les moyens logistiques varient énormément selon les régions. Les centres industriels tels que Shanghai ou Shenzen sont à privilégier.

Rangez soigneusement les cartes de visite dans votre portefeuille : Quiconque a été en Chine, même pour quelques jours, sait que des cartes de visite sont échangées en les tenant des deux mains et en se courbant très légèrement. Cependant, beaucoup oublient de respecter le protocole jusqu’au bout. Au lieu de la mettre dans votre poche de chemise, posez la carte sur la table devant vous. Si vous êtes debout, tenez la carte avec les deux mains jusqu’à ce que vous soyez hors de vue.

Ne pliez pas vos chèques : Les employés de banque refuseront systématiquement les chèques lorsqu’ils ont été pliés. De même, ils se montreront réticents à les accepter lorsque le chèque est signé à l’encre bleue. Veillez donc à investir dans un porte-chéquier.

Les étrangers doivent payer les indemnités chômage : Une loi adoptée en 2011 dispose que les étrangers qui perçoivent un salaire en Chine doivent maintenant payer des indemnités chômage en plus de l’impôt sur le revenu.

Veillez à choisir une forme sociale idoine : Il existe 3 formes sociales différentes pour les entreprises étrangères ayant chacune des spécificités :

  • La joint-venture requiert un partenaire chinois
  • Les bureaux de représentation sont eux faciles à créer et ne demandent pas de capital minimum. Néanmoins la législation chinoise encadre strictement cette structure, en particulier son objet. Il est ainsi impossible avec ce type de structure de vendre des produits ou services, ou même de générer des bénéfices. La structure n’existe donc que pour représenter et communiquer sur la maison mère en Chine.
  • La WFOE est la structure la plus permissive, néanmoins la procédure menant à sa création est lourde et le capital minimum peut s’avérer très important selon le domaine d’activité de l’entreprise.
  • Une quatrième catégorie se doit de figurer dans cette liste bien qu’il ne s’agisse pas d’une forme sociale à proprement parler : les sociétés de portage telles qu’INS. Elles prennent en charge tout le back office de votre société et peuvent recruter un de vos employés afin que vous n’ayez pas à créer de structure en Chine. Elles vous fournissent ainsi une solution clé en main vous permettant de vous concentrer sur votre coeur de métier.

Renseignez-vous sur les procédures de visa : La législation encadrant les visas change souvent et la procédure complexe. Il est préférable de se référer à des consultants en ressources humaines tels que ceux d’INS Consulting qui sauront vous conseiller et s’occuper des visas et des contrats de travail des employés de votre société.

 

Déposez vos marques et brevets : Les litiges ayant trait à la propriété intellectuelle sont monnaie courante en Chine. Vos brevets et marques protégés dans votre pays ne le sont pas en Chine. Or la loi chinoise énonce que le premier à déposer une marque dispose des droits afférant.

Embauchez votre personnel avec attention : Cela concerne en particulier les managers, le fait qu’ils parlent Anglais n’augure en rien leurs capacités de management. Il est plus prudent de se référer à des consultants en ressources humaines.

Sachez vous comment vous comporter lors d’un dîner : Les Chinois n’aiment pas mélanger affaires et plaisir. Aussi est-il mal vu de parler business lors d’un dîner organisé dans le seul but de se détendre. Durant les dîner d’affaires, ne soyez pas sur la réserve lorsque l’on parle d’argent. Les Chinois n’ont pas de tabou à ce propos.

Enfin les Chinois adorent les cadeaux : N’hésitez pas à offrir un présent. Ajustez la valeur selon votre budget, même si les Chinois aiment le luxe, il s’agit avant tout d’un symbole fort. Il faut cependant se montrer vigilant quant à la signification du présent dans la culture chinoise, un chapeau ou une horloge mentionnent par exemple la mort. N’hésitez donc pas a vous sensibiliser a la culture chinoise.

Sources :