Pour diriger votre entreprise et gérer vos employés en Chine, vous devez être en règle vis-à-vis du droit du travail du pays, ce qui peut être un vrai casse-tête. Si vous avez une mauvaise connaissance du droit du travail et que vous rédigez un contrat de travail non adapté, vous pourriez rencontrer quelques problèmes. Voici 3 choses essentielles à connaître sur le droit du travail en Chine pour faciliter vos affaires.

 

Le contrat de travail doit couvrir toutes les dispositions obligatoires, y compris :

  • Les renseignements de base
  • Le salaire
  • Les heures et lieu de travail
  • Les indemnités de cessation d’emploi et de départ
  • Les vacances et congés
  • La période d’essai
  • L’assurance sociale
  • Les autres éléments requis par la loi.

 

Le droit du travail en Chine a des réglementations spécifiques concernant ces éléments et vous devez en être bien conscient. Un langage clair et concis est nécessaire afin d’éviter les termes vagues.

 

Soyez bien informé sur les réglementations concernant les heures supplémentaires

 

La réglementation des heures supplémentaires en Chine est compliquée, mais le droit du travail spécifie la rémunération des heures supplémentaires dans différents cas de figure :

 

  • Dépassement des 8 heures par jour de travail classique : 1,5 fois le salaire horaire
  • Travail le week-end : 2 fois le salaire horaire
  • Travail un jour férié chinois : 3 fois le salaire horaire.

 

Le droit du travail en Chine protège tous les employés d’une entreprise et chaque employé aura droit au paiement des heures supplémentaires effectuées.

 

Comprendre les indemnités de cessation d’emploi et de départ des employés

 

Il peut être plus difficile pour l’employeur de mettre fin à un contrat de travail en Chine que dans un autre pays, car le droit du travail accorde la priorité à la sécurité d’emploi des collaborateurs. Il existe trois cas de congédiement pour un employé :

 

  • La cessation d’emploi pendant la période d’essai
  • Un commun accord sur le contrat de cessation d’emploi
  • Le licenciement en raison du mauvais comportement de l’employé

 

Dans le troisième cas, l’employeur peut congédier un travailleur chinois sans lui offrir d’indemnité de départ ou toute autre indemnité, à l’exception du salaire dû à l’employé.