Home > Newsroom > Autonomisation des femmes sur le marché du travail chinois

Autonomisation des femmes sur le marché du travail chinois

Selon le droit du travail chinois, les femmes jouissent des mêmes droits en matière d’emploi que les hommes. Sur le marché du travail, les employeurs ne peuvent refuser d’employer des femmes en raison de leur sexe ou exiger plus pour le recrutement des femmes, sauf pour les rôles qui ne leur conviennent pas, comme stipulé par l’État.

Situation actuelle des femmes sur le marché du travail chinois

Ces dernières années, depuis que le gouvernement chinois s’est efforcé de protéger les droits des travailleuses, le nombre de cas de discrimination en raison du sexe a diminué. Le gouvernement a élaboré une législation spécifique pour lutter contre la discrimination fondée sur le sexe sur le lieu de travail, définissant les sanctions applicables aux entreprises reconnues coupables d’infractions. Si un service des ressources humaines pose des questions sur la situation matrimonial d’une femme, le candidat peut en informer le gouvernement local.

Une autre raison est que les femmes chinoises sont devenues plus indépendantes et ont choisi de rester célibataires ou de ne pas élever d’enfants pour avoir plus d’opportunités de carrière. Néanmoins, les femmes en Chine jouissent d’une plus forte émancipation avec plus de droits et occupent des positions de leadership dans les entreprises. Par exemple, dans le groupe chinois Alibaba, 34% des cadres supérieurs sont des femmes et les femmes représentent près de 47% de ses effectifs.

Il existe de nombreux signes montrant que les femmes prennent de plus en plus part aux décisions sur le marché du travail en Chine. Cependant, en tant qu’employeur, vous devez toujours accorder une attention particulière à vos employées afin de protéger leurs droits sur le lieu de travail.

Comment protéger et motiver les travailleuses

En tant qu’employeur, vous devez d’abord pleinement reconnaître l’importance des femmes pour le développement à long terme de votre entreprise et la diversification de votre organisation. Vous devez mettre en place un système systématique de sélection et de promotion des talents et garantir l’égalité des droits et des chances de promotion des employées. Dans la plupart des cas, plus vous aurez d’employées, plus vous créerez une image de marque ouverte et diversifiée.

En ce qui concerne les congés maternité, les entreprises doivent se préparer de manière adéquate au départ de leur employée, en veillant à ce qu’elles trouvent un remplaçant pour combler le manque en son absence. Cela permet de ne pas nuire à l’entreprise. Dans de nombreux cas, une femme peut profiter de son congé de maternité et revenir à son poste peu de temps après l’accouchement.

Pour protéger simultanément les droits des femmes sur le lieu de travail et le fonctionnement normal de votre entreprise, l’employeur peut établir un système de rotation des emplois et lancer un programme d’assistance pour répondre aux besoins de développement de l’entreprise, même lorsque les employées doivent prendre un congé maternité prolongé sur une période telle que 90 jours.

Droit du travail et congés maternité

Le droit du travail chinois et le droit des contrats de travail sont tous deux régis par des règles spéciales protégeant les droits et les intérêts des femmes sur le lieu de travail. Cependant, de nombreuses entreprises peuvent ne pas respecter ces règles si elles ne les connaissent pas bien.

L’un des problèmes communs concerne le congé maternité. Comprendre le congé maternité en Chine est toujours une tâche difficile pour un employeur. Les règles relatives aux contrats de travail sont définies au niveau national, mais les gouvernements locaux bénéficient d’une autonomie administrative et d’une marge d’interprétation des règles nationales.

Pour mieux comprendre ces règles, vous pouvez vous fier au guide officiel d’INS Global.

Contactez nous

Restons en contact
DATE 23 Déc 2019
Share this post