Chine : dynamiser la croissance grâce au « très haut débit »

La Chine a annoncé un plan d’envergure facilitant l’accès à internet dans le pays. Des débits de connexion Internet de 50Mb/s sont annoncés d’ici à 2020, voire 1Gb/s pour les habitants des grandes villes souscrivant à un service spécifique.

L’Empire du Milieu a présenté ce lundi son plan visant à développer le haut débit dans le pays, y compris dans des zones rurales. Ce project gigantesque est en réalité destiné à tirer l’activité en misant sur la technologie, considérée comme porteuse de croissance. “Si tout se passé comme prévu, ce plan se terminera 2020”, a annoncé le Conseil des affaires de l’État dans un communiqué relayé notamment par l’agence Xinhua.

L’objectif est simple: atteindre un débit Internet de 50 Mb/s dans les grandes villes comme Shanghai ou Pékin, pour 12Mb/s dans les campagnes dans 7 ans. Un service fournissant un débit de 1Gb/s devrait alors être aussi disponible dans les grandes villes. En 2015, les vitesses devront atteindre 20 Mb/s dans les agglomérations, contre 4Mb/s dans les zones rurales.

Ce projet stimulera les investissements dans les zones les plus reculées du pays, notamment dans le centre ainsi qu’à l’ouest, mais le coût de l’investissement n’a pas encore été précisé. Dans sept ans, grace à ce plan de développement, le pays espère pouvoir fournir ces vitesses de connexion à 400 millions d’internautes.

La Chine est déjà considérée comme le pays dénombrant le plus grand nombre d’internautes (600 millions au total). Mais les disparités géographiques demeurent énormes. Forbes note que le service chinois de microblogging Weibo a ainsi davantage d’utilisateurs que Twitter ne compte de membres américains. Cependant, seuls 14% des chinois peuvent aujourd’hui profiter du haut débit.`

Une connexion moyenne de 1,7 Mb/s aujourd’hui

Pour arriver au bout de ce projet, les travaux qui seront réalisés par la Chine promettent d’être énormes. La fibre optique devra être déployée sur des milliers de kilomètres. Dans chaque ville de Chine, la fibre reliée au bâtiment ou au domicile devra être opérationnelle d’ici deux ans, selon le calendrier.

Aujourd’hui, la vitesse de connexion moyenne à Internet n’est pas très bonne. Elle s’élève à 1,7 Mb/s, ce qui place le pays loin derrière certains de ses voisins, notamment japonais (11,7 Mb/s) et sud-coréens (14,2Mb/s), d’après les dernières statistiques publiées par Akamai.

L’Internet mobile ne sera pas en reste, puisque le pays compte couvrir 85% de la population d’une connexion 3G et 4G. À ce jour, la 3G n’est disponible que pour 27% des chinois. Le potentiel de développement du marché des smartphones demeure donc très large. Les fabricants l’ont d’ailleurs très bien compris, alors que le marché national fait l’objet d’une rude concurrence.

Forcément, la Chine espère récolter les fruits de ses efforts. Elle mise sur une progression de 30% de la consommation sur Internet. L’intérêt porte également pour le développement des petites et moyennes entreprises, qui seront plus à même de faire progresser leur activité en misant sur le business en ligne. Sans oublier les équipementiers, Huawei et ZTE, qui devraient en toute logique profiter de ce plan pour croître encore un peu plus.

 

Wei Hsu