• de
  • en
  • es

La Chine en Afrique : une histoire qui s’accélère

Share This Post
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Si le début des relations diplomatiques entre la Chine et l’Afrique du Nord date des années 50, les relations économiques, elles, se heurtent à la solidité des liens qu’ont le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et la Libye avec l’Union Européenne et les États-Unis. Pour autant, la Chine progresse et réussit tout de même à s’imposer comme un partenaire incontournable des économies du Maghreb ces 20 dernières années. Ce qui évoque une fois de plus la volonté de la Chine de suivre une logique de marché, en ligne avec son statut de puissance économique mondiale.

1/ Chine et pays du Maghreb : une relation historique

La Chine est le premier état non-arabe à reconnaître le gouvernement provisoire de la République Algérienne en 1958. Une démarche qui signe l’envie du pays asiatique d’établir des relations durables avec les pays africains. Elle établit des relations diplomatiques avec les pays du Maghreb peu de temps après leur indépendance, en signant des accords diplomatiques avec le Maroc en 1958, la Tunisie en 1964, la Mauritanie en 1965. Seule la Libye tardera avec une mise en place de relations en 1978. Depuis les années 2000, les échanges commerciaux entre les quatre pays et la RPC connaissent une progression fulgurante. Les relations de longue date entre ces pays et l’Union Européenne ou les États-Unis ralentissent fortement le processus, mais la Chine tient bon et réussit, notamment avec l’Algérie, à devenir un partenaire commercial incontournable.

2/ La Chine en Afrique, des relations commerciales, mais encore peu d’IDE

Si les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique du Nord sont en croissance constante, il n’en va pas de même pour les investissements chinois au Maghreb. La République Populaire de Chine est en effet le premier fournisseur de l’Algérie, qui représente plus de la moitié des échanges entre le Maghreb et la Chine, et se place en 3ème position en Tunisie et au Maroc. Les IDE chinois au Maghreb, eux, ne représentent que 0,23 % du stock d’IDE de la Chine à l’étranger. Les enjeux économiques au Maghreb pour la Chine sont essentiellement énergétiques, miniers et commerciaux, ce qui peut justifier la modestie des investissements directs étrangers, notamment à cause des fluctuations violentes du prix du pétrole ces dernières années. Le secteur du BTP reste un des meilleurs exemples de l’implication de la Chine dans les économies du Maghreb avec une large majorité des marchés publics au Maroc, en Libye et en Algérie, remportés par des groupes chinois.

3/ Le Maghreb, un marché potentiel de taille pour les produits chinois

Plus que des fournisseurs, la Chine cherche essentiellement des clients dans ces pays du Maghreb. En effet, le Maghreb représente un marché potentiel de taille avec des consommateurs aux revenus faibles qui sont de plus en plus demandeurs de produits chinois, notamment en matière d’électroménager et de textile, adaptés à des populations au pouvoir d’achat encore limité. Si certains pays commencent à bouder les produits chinois à la suite des différentes crises de ces dernières années, la pandémie de Covid-19 actuellement par exemple, mais aussi en raison du non-respect de droits de l’homme et du manque d’éthique dans la confection de certains produits, notamment textiles, les pays du Maghreb et leurs populations n’en sont pas encore là. Un marché qui a des airs d’Europe d’il y a quelques dizaines d’années en arrière et qui saura séduire la Chine et sa stratégie économique mondiale.

Comment INS Global peut vous accompagner en Chine

Si la Chine gagne du terrain dans les économies du Maghreb, l’Union Européenne, et donc la France, ils restent des partenaires de choix. Investir en Chine est une option très intéressante, mais le Maghreb peut devenir à terme, une option tout aussi intéressante pour les entreprises étrangères aujourd’hui. Naviguer dans une économie aux règles bien différentes de celle de la France nécessitent une expérience et une connaissance approfondie des marchés locaux. En effet, les processus et réglementations diffèrent de ceux de votre pays d’origine, de plus, ils peuvent également différer d’un pays ou d’une région à l’autre, c’est le cas notamment au Maghreb. C’est pourquoi, faire appel à un partenaire de confiance peut vous faire gagner du temps et de l’argent lors de l’expansion de votre entreprise en Chine ou au Maghreb, notamment grâce à une gamme de services de facturation ou encore de portage salarial. Contactez nos conseillers dès aujourd’hui afin d’échanger sur votre projet d’expansion.

Share This Post
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Content