Comment a été développé le portage salarial?

Fin des années 80, une nouvelle forme de salariat fait son apparition dans le monde du travail : Le Portage Salarial. A  l’origine, une association de cadres au chômage rencontrant des difficultés d’embauche, et désireux de proposer des prestations de conseil aux entreprises en conservant le statut de salariés. Au début des années 2000, le principe du Portage Salarial se développe et se professionnalise avec la création de sociétés spécialisées.

Dans un marché encore jeune et en pleine construction, différents acteurs du secteur se regroupent pour organiser la profession et créent un syndicat et une fédération.

L’apparition du portage salarial

La notion de portage salarial est apparue pour la première fois en 1988 par le biais de l’association d’anciens d’HEC et d’AVARAP. L’AVARAP est une association qui a pour mission d’accompagner les cadres demandeurs d’emplois dans leur recherche. Au commencement, le portage salarial ne concernait que les seniors, de par leur expertise et les conseils qu’ils pouvaient fournir aux entreprises. Mais au fil du temps, les profils se sont diversifiés.

C’est entre 1990 et 2000 que les sociétés de portage se sont développées et ont commencé à prendre à leur charge l’aspect administratif des missions des portés (facturation, paie, etc…) et ont souscrit à tous les organismes de cotisations sociales.

En 1998, le premier syndicat relié au portage salarial voit le jour : le SNEPS (Syndicat national des entreprises de portage salarial). Ce syndicat va permettre la création et la diffusion d’accords d’entreprise. Le premier accord ne sera signé cependant qu’en 2007 par les principaux partenaires sociaux. Pour les employeurs, deux organismes voient ensuite voir le jour : la FeNPS (Fédération Nationale du Portage Salarial) et l’UNEPS (Union Nationale des Entreprises de Portage Salarial).

Notion relativement neuve en France, les sociétés de portage existent depuis un certain temps déjà en Grande-Bretagne sous le nom de ” Umbrella Companies “. Leur rôle : un intermédiaire entre un consultant qui fournit des prestations et une entreprise qui cherche à satisfaire un besoin. C’est un système qui permet, entre autre, de favoriser le retour à l’emploi de cadres au chômage ou encore la création de nouvelles activités.
Il existe aujourd’hui un peu plus de 10 000 consultants qui ont intégré une quarantaine de sociétés de portage au service de plus de 35 000 entreprises.

Le principe

Le portage met en relation trois acteurs : le client, qui peut être une entreprise, une administration, une collectivité locale ou encore une association, que ce soit en France ou à l’étranger, le consultant, qui est un spécialiste ou un formateur dans un ou plusieurs domaines et la société de portage.

Le principe pour une entreprise est de pouvoir bénéficier de façon ponctuelle de compétences qu’elle n’utilise pas de manière générale mais dont elle a besoin à un moment donné.

Elle fait alors appel pour une mission bien spécifique à un consultant. Celui-ci, ne souhaitant pas bénéficier du statut d’indépendant, se rattache à une société de portage dont il est salarié. Lorsque la mission est accordée au consultant (qui démarche lui-même ses clients, indépendamment de la société de portage), le client entre alors en relation avec la société de portage pour établir les conditions de la mission et les honoraires.

Celle-ci prend en charge toutes les obligations administratives, sociales et fiscales. Elle reçoit le montant des honoraires, se charge du paiement des cotisations sociales, déduit sa commission et reverse au consultant un salaire pour les prestations effectuées.

On rencontre en général cette forme de travail dans les domaines de l’audit, du conseil, de l’expertise, de la formation (missions de service).

Les Intérêts du Portage Salarial

Les avantages du portage salarial sont
multiples. Tout d’abord, le fait d’avoir recours à une société de portage évite à l’indépendant d’avoir à créer sa propre structure juridique. Cela permet notamment au porté de se concentrer sur son cœur de métier sans avoir à se préoccuper de toutes les démarches administratives, qui sont-elles réalisées par la société de portage. Cela permet donc de se faciliter la gestion de son business et un gain de temps énorme pour l’indépendant.

Le portage salarial permet également à l’indépendant de mieux gérer sa trésorerie. Même si le client ne respecte pas les délais de paiement, l’indépendant touchera quand même tout ou partie de son salaire à intervalles réguliers.

En faisant appel à une société de portage, l’indépendant accède également au statut de salarié et a tous les avantages liés à ce statut : chômage, retraite, sécurité sociale et prévoyance. Le portage salarial permet donc une certaine sécurité de l’emploi. Ce statut permet également à l’indépendant de posséder un numéro de déclaration d’activité,  d’un régime de prévoyance et d’une assurance responsabilité civile professionnelle.

INS Global Consulting, de par ses 8 années d’expérience en consulting sera en charge du portage administratif, c’est à dire qu’elle mettra à disposition de vos consultants des bureaux fonctionnels prêts à l’emploi, les déclarera auprès des autorités chinoises, transmettra chaque mois au bureau des impôts leur déclaration fiscale, et leur procurera de façon légale et dans les meilleurs délais un visa de travail et un permis de résidence.

Pour plus de d’informations n’hésitez pas à nous contacter par mail.

Voir également :