Comment bien investir sur le marché chinois

Société à responsabilité limitée ou société de portage ?

Investir en dehors de ses frontières implique le plus souvent coût et temps. Il est toutefois possible de minimiser ses dépenses et son temps en faisant le choix entre une société à responsabilité limitée ou une société de portage. Il faut cependant faire la différence entre les deux et sélectionner celle qui répond le plus à ses critères avant de faire son choix, car une fois lancé, il n’est plus possible de faire marche arrière.

Connaitre le terrain et se créer un réseau avant de se lancer dans l’aventure

Travailler en Chine est un défi à relever pour les entrepreneurs. Ils peuvent être confrontés à quelques difficultés au départ, notamment celle de l’hébergement une fois sur place, ensuite la barrière linguistique, mais aussi le fait de se retrouver dans un environnement nouveau dont on ne connaît rien

Pour mieux s’en sortir il faut donc avoir une équipe déjà très présente en Chine de façon à pouvoir bénéficier de son soutien.

Les taxes chinoises

Le plus grand problème que rencontrent en premier lieu les entrepreneurs une fois installés en Chine sera de faire le choix du régime fiscal à adopter. À ce stade l’erreur n’est pas permise sous peine de se ruiner et d’avoir des problèmes juridiques avec les autorités chinoises. Tout doit être étudié minutieusement et fait en conformité avec les lois chinoises.

Les lois chinoises sont très complexes et doivent être minutieusement étudiées, car d’un endroit à un autre les réglementations peuvent changer pour diverses raisons (régime spécial, mise à jour des réglementations etc…)

Problème avec les sociétés anglaises à responsabilité limitée

Pour investir en Chine, autant éviter de le faire par le biais des sociétés anglaises à responsabilité limitée. Ce n’est surtout pas conseillé pour un seul entrepreneur, cela va créer d’autres problèmes administratifs en dehors de quelque difficultés qu’il va confronter au règlement de ses affaires.

La Chine, avec son système administratif, ne facilite pas la vie d’un entrepreneur seul et nouveau dans le marché. Devenir entrepreneur pour être son propre patron est peut être gratifiant mais cela deviens très compliqué lorsqu’il s’agit de gérer une jeune entreprise dans un marché inconnu.

En effet beaucoup de choses doivent être gérées en même temps sous peine de perdre des clients, des investissement ou bien de se voir infliger des pénalités par le gouvernement chinois. Il vous faut donc une équipe pour vous assister dans ce genre de tâches

Mettre en place une SARL en Chine ?

SARL est une société qui a pour principale caractéristique de limiter la responsabilité des associés ; et le montant du capital social est librement fixé par les associés en fonction de la taille, de l’activité, et des besoins en capitaux de la société. En Chine, c’est un peu différent de la loi française sur les sociétés, la SARL doit être constituée de deux associés au minimum et cinquante au maximum.

Une SARL peut être la solution, toutefois, les entrepreneurs souhaitant se lancer dans cette aventure seront soumis à certains nombres de règlements.

Ces règlements en chine sont très nombreux et ne correspondent pas la plupart du temps avec les activités, ce qui mettra en péril l’ensemble de du projet.

La société de portage

La société de portage est une société qui donne la possibilité aux société étrangère nouvelle arrivantes ou bien aux employés détachés dont la société mère est en France de s’affranchir des problème légaux en Chine.

Même si l’investissement de départ semble plus élevé, le retour sur investissement est beaucoup plus rapide qu’avec une SARL par exemple.

Pourquoi? Tout simplement parce que le temps qui n’est pas passé à régler les démarches administratives (2 à 3 jours en général), peut être réinvestit dans des activités commerciales.

INS Global Consulting, avec ses contacts, et ses 8 années d’expériences sur le marché chinois vous donne la possibilité de vous installer en Chine sans soucis.

Pour aller plus loin