Comment négocier son salaire lors d’un entretien d’embauche

La négociation de son salaire fait partie, comme le contrat de travail local (voir l’article sur le Contrat de travail chinois) des points importants à prendre en compte lorsqu’on décide de partir travailler en Chine. De nombreux sites spécialisés ou journaux généralistes en parlent (voir l’article de Challenges). Voici, pour résumer, les quatre principaux conseils à suivre pour négocier son salaire :

Ne dévoilez pas vos attentes pendant l’entretien

Lorsque vous êtes en entretien d’embauche, il est important que vous ne divulguiez pas vos attentes salariales. En effet, en faisant cela vous risquez de demander moins que ce que votre futur employeur aurait été prêt à offrir; ce qui signifie que vous obtiendrez probablement l’emploi (à moins que vos prétentions salariales soient bien en deçà des attentes de l’employeur, ce qui pourrait plus l’inquiéter plus que le rassurer) mais vous ne connaîtrez jamais le salaire que vous auriez vraiment pu obtenir.

D’où le fait que la question de vos attentes salariales est toujours posée très tôt en entretien. Surtout, ne pas tenter de se débarrasser de cette situation en fournissant un montant de salaire  anormalement élevé, parce que cela aurait l’effet inverse en paraissant déraisonnable dans vos prétentions salariales alors que vous n’avez pas encore été embauché par cet employeur.

Toutefois, si on vous pose cette fameuse question, vous pouvez être honnête et dire que vous préféreriez parler de vos prétentions salariales une fois que vous aurez reçu une offre tangible. Cela ne devrait pas contrarier un interviewer expérimenté. Vous pouvez donc essayer de retourner la question et demander à votre interlocuteur ce qu’il est prêt à payer. Quel que soit le chiffre fourni, ne trahissez rien de ce que vous pensez et répondez simplement: «C’est un bon point de départ».

Attendez une offre écrite pour négocier

Il est important d’entamer les négociations après avoir reçu une offre écrite. La raison est la suivante: imaginons que la rémunération pour cet emploi consiste en un salaire couplé d’une prime de rendement; cependant vous n’êtes pas encore au courant de la prime. Si vous commencez à négocier sans vous baser sur une offre écrite qui précise les éléments du contrat d’embauche, vous pourriez négocier un salaire de base plus élevé, mais perdre une partie de votre bonus. C’est parce que le bonus d’embauche donne à votre futur employeur potentiel une certaine «marge de manœuvre ». Ce bonus peut être retiré sans même que vous ne le sachiez. Votre interviewer pourra ensuite aller voir son patron pour lui dire qu’il a économisé $5,000 à la compagnie. Le mieux est d’attendre de recevoir l’offre écrite afin de connaître les points sur lesquels vous pourrez discuter lors de la négociation.

Une fois que vous avez reçu l’offre, il est préférable de demander une journée de réflexion, ce qui vous permettra de revenir à la table des négociations avec une contre-offre. Vous pouvez ne pas aimer cette partie de l’entretien d’embauche en pensant que vous êtes un piètre négociateur, mais en fin de compte vous n’avez rien à perdre puisque vous êtes susceptible d’obtenir plus d’argent. De plus, vous vous améliorerez avec le temps, le tout est de pratiquer. Rappelez-vous qu’il est rare de perdre une offre d’emploi si on demande plus d’argent après réception d’une offre écrite.

Faites vos recherches et préparez votre plan d’attaque

Pour savoir quoi demander lors des négociations, vous devez connaître l’échelle salariale relative à votre position. Faites des recherches sur le net, demandez à vos amis qui ont des emplois similaires, consultez des recruteurs dans votre région géographique. Trouvez le maximum alloué sur l’échelle salariale pour votre emploi et essayer d’obtenir ce montant maximum. Montrez à votre futur employeur le fruit de vos recherches et prouvez-lui que vous méritez de percevoir ce salaire.

Si vous découvrez que l’offre qui vous est faite est déjà au maximum de l’éventail salarial, vous pouvez toujours proposer de prendre plus de responsabilités de façon à recevoir un peu plus : imaginons que vous soyez un directeur marketing avec une expérience en rédaction technique. Vous pouvez dire que si la plupart des responsables marketing confient la rédaction technique de leurs documents à une tierce personne, vous au contraire êtes en mesure de procéder sans aide. Cela vous donne le droit de négocier à la hausse.

•  Sachez trouver l’équilibre salaire-travail

Si vous aimez ce que vous faites, vous pourrez sans doute bien vivre en sachant que vous gagnez moins que votre voisin alors que vous avez le même diplôme que lui. Vous pourriez aussi accepter un salaire moins élevé parce que votre nouvel emploi vous permet moins de voyages, ou encore de travailler de chez vous de temps en temps. Vos amis peuvent vous conseiller, mais au bout du compte vous êtes celui à qui l’emploi est offert, et vous devez décider si c’est vraiment ce que vous voulez, quelle que soit la taille de votre chèque de paie. Décidez ce qui est important pour vous ainsi que les compromis que vous seriez prêt à faire, mais ne renoncez pas à obtenir un meilleur salaire simplement parce que vous n’aimez pas négocier. Le plus important finalement est peut-être de toucher un salaire qui correspond à ses mérites.

Pour plus d’informations concernant la négociation des salaires, veuillez contacter Wei Hsu (weihsu@ins-globalconsulting.com)ou vous rendre sur cette page :http://www.ins-globalconsulting.fr/services.

Wei Hsu

Market Entry | Recruitment | Business Hosting | InvoicingGET A FREE QUOTATION!
+ +