Comment se premunir contre la hausse des prix à Shanghai?

La Chine connaît depuis de nombreuses années une hausse sans précédent des prix de l’immobilier, incitant le gouvernement à prendre des reformes drastiques pour endiguer le phénomène. Il existe cependant des solutions adaptées aux professionnels.

UNE HAUSSE SANS PRÉCÉDENT DES PRIX DE L’IMMOBILIER EN CHINE

Dopée par de nombreux projets immobiliers, la flambée des prix au mètre carré en Chine ne semble pas vouloir ralentir. Dans les 100 plus grandes villes du pays, le prix moyen du mètre carré atteint les 10 800 yuans, soit 1 270 euros. C’est la capitale, Pékin, qui enregistre la hausse la plus forte parmi les 10 principales villes, suivie de Canton et Shenzen. Shanghai connut elle une hausse de 11,37% entre octobre 2012 et octobre 2013, augmentant le prix moyen au mètre carre à 29 995 yuans (3 515 euros). Cependant en janvier 2014, en comparaison avec la même période l’an dernier, le nombre de maisons achetées et vendues à travers la Chine a fortement baissé. Ce phénomène croisé à une future stagnation des prix fait craindre l’explosion d’une bulle immobilière. La presse chinoise assure qu’il est encore trop tôt pour parler d’une éventuelle explosion de la bulle immobilière : Pour le China Daily, « dans les grandes villes telles que Pékin ou Shanghai, le marché de l’immobilier restera stable et robuste tant que les promoteurs continueront d’acheter des terrains à des prix records , et que les travailleurs chinois afflueront dans ces villes en aspirant à un meilleur salaire et un meilleur train de vie. »

UNE ENTRAVE A L’ACCESSION A LA PROPRIÉTÉ

Cette flambée des prix a engendré un véritable problème social en excluant une grande majorité de la population de l’accession à la propriété. Aussi, le gouvernement a décidé de réagir en prenant des mesures tendant à modifier la législation immobilière. On peut ainsi citer par exemple la limitation sur l’achat d’un deuxième logement par les particuliers alliée à une fiscalisation plus sévère. Mais ces reformes ont entraîné des effets non escomptés : de nombreux couples ont divorcé afin de vendre leurs biens et échapper à la taxation sur la plus-value, puis se sont remariés (on estime à près de 40 000 le nombre de couples ayant rompu leur contrat de mariage dans les neuf premiers mois de 2013, soit une hausse de 41 % par rapport à la même période de l’an dernier, selon le Quotidien de la jeunesse citant des statistiques officielles).

DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX PROFESSIONNELS

La hausse des prix de l’immobilier touche les professionnels de la même manière, le prix des loyers et autres baux commerciaux ayant été impactés. Aussi des sociétés de consulting en ressources humaines proposent-elles des solutions clé en main aux entreprises étrangères désirant s’installer en Chine, en offrant un ensemble de services allant de la prise en charge des procédures de visa a la location de bureaux. On peut ainsi citer INS Global Consulting qui propose, entre autres, de louer des bureaux entièrement équipés dans ses locaux de Shanghai.

Sources: