Loading...
CH Guide► How to Structure a Salary Package in China? FR 2018-03-23T22:25:21+00:00

Comment structurer un paquet de salaire en Chine?

Dans le marché du travail de la Chine, les sociétés étrangères basées dans le continent rencontrent naturellement des difficultés en mettant en application leur stratégie de ressources humaines. Surtout lorsqu’il s’agit de définir leurs pratiques de rémunération. Tout en conforme à la loi chinoise du travail peut être un défi, divers problèmes tels que l’équilibrage des salaires du personnel étranger et local, la définition des avantages et des allocations, ou l’intégration des différences culturelles dans la gestion constructive deviennent évident.

Salaire brut et prime

Bien qu’un salaire brut fixe doit être indiqué dans le contrat de travail et doit être soigneusement pris en considération lors de la négociation avec une nouvelle embauche, il peut dépendre beaucoup de facteurs tels que le paquet précédent de l’employé, le poste offert, l’industrie, si le l’employé est un ressortissant chinois ou un étranger, le lieu de travail et l’expérience de travail de l’employé.

La partie variable de la rémunération est habituellement donnée sur la base des accomplissements de l’employé et/ou de l’attitude de travail étant satisfaisant. Les employeurs peuvent décider de reconnaître à leurs employés des primes mensuelles, trimestrielles ou annuelles; ceux-ci doivent également être indiqués dans le contrat de travail.

De toute évidence, la structure d’un ensemble de rémunération doit être spécifique à chaque rôle et à chaque employé. Par exemple, certains employés doivent être rémunérés en partie en fonction de leur rendement au travail, tandis que d’autres nécessitent un salaire fixe. Les employeurs devraient prendre en considération le montant de l’impôt sur le revenu qui sera déduit du salaire brut et être également conscient de la façon dont l’ajout d’une structure de bonification aura un impact sur les impôts de l’employeur et de l’employé.

En règle générale, si l’employé est un étranger, le salaire doit être assez élevé pour fournir à l’employé un niveau de vie semblable à celui qu’il aurait dans son pays d’origine. A contrario, si l’employé est un ressortissant chinois, est-il recommandé d’offrir un ensemble complet comprenant un salaire de base légèrement supérieur à la moyenne afin de maximiser la rétention des employés. Les employeurs ont également la possibilité d’offrir un salaire de 13e mois qui est une pratique courante en Chine, ainsi que de l’argent de poche ou des cartes de cadeau lors du nouvel an chinois.

Indemnités et prestations

Aujourd’hui, les allocations sont un moyen simple mais aussi crucial pour rendre les offres d’emploi plus attrayantes. Les employeurs ne sont tenus d’inclure qu’une ventilation exhaustive du système d’allocation dans le contrat de travail, tandis que la responsabilité de prouver (par l’intermédiaire du «fapiao», un certificat officiel de facture gouvernementale) que les indemnités ont été utilisées pour leur propre but incombe à l’employé. Les indemnités peuvent être utilisées pour couvrir partiellement ou entièrement la charge de logement, les repas quotidiens, les frais de scolarité, les frais de réinstallation et/ou un vol aller-retour annuel.

Néanmoins, il y a des limitations à leur utilisation. Selon la loi chinoise du travail, aucun montant explicite n’est précisé, il mentionne seulement que le régime d’allocation devrait être «raisonnable» comparé au salaire brut. Dans la pratique, la plupart des entreprises ont adopté un pourcentage maximal de 30% du salaire brut de l’employé. Le dépassement de ce pourcentage peut présenter un risque sérieux de faire face aux autorités fiscales chinoises.

S’il vous plaît garder à l’esprit que tous les travailleurs chinois bénéficient de la sécurité sociale (comme indiqué ci-dessous). Les expatriés étrangers peuvent préférer s’inscrire à une assurance médicale privée pour compléter la sécurité sociale, les ressortissants chinois peuvent également demander une couverture médicale supplémentaire. Dans les deux cas, on s’attend à ce que la société couvre ces coûts.

Couverture médicale additionnelle pour les ouvriers chinois

Afin de comprendre les avantages statutaires chinois, voici un résumé rapide des différences entre la sécurité sociale chinoise et l’assurance commerciale de PICC.

  1. La sécurité sociale chinoise comporte cinq catégories d’assurance, qui sont: l’assurance de base de vieillesse, l’assurance médicale de base, l’assurance accident du travail, l’assurance-chômage et l’assurance de maternité.
  2. En ce qui concerne l’assurance médicale, la sécurité sociale chinoise ne couvre pas les membres de la famille d’un employé. Si un employé est malade et doit aller à l’hôpital, l’employé doit utiliser sa carte de sécurité sociale et aller dans certains hôpitaux approuvés (ce qui permet l’utilisation de la carte de sécurité sociale).
  3. Les économies de vos paiements antérieurs de sécurité sociale (dans la catégorie médicale) seront déduites, s’il n’y a pas assez d’équilibre, alors vous devez payer la facture d’abord puis demander des remboursements plus tard.

Voici où l’assurance commerciale devient utile: vous pouvez être remboursé pour jusqu’à 90% des paiements cliniques (jusqu’à un montant maximum journalier de 550RMB), ce taux est plus élevé que la plupart des conditions de la politique de sécurité sociale de la Chine, qui rend entre 65% et 90% taux de remboursement (différencié selon l’âge et le statut de travail dans le lieu de travail).

 Impôt sur le revenu individuel et cotisations patronaless

Être conforme aux réglementations chinoises est un élément essentiel dans la mise en place d’une présence locale à long terme. Par conséquent, les employeurs étrangers doivent être conscients du régime fiscal entourant l’emploi du personnel étranger ou chinois.

Les cotisations de sécurité sociale chinoises suivantes sont faites par l’employé et l’employeur:

  • Assurance sociale: régie par le ministère des ressources humaines et de la sécurité sociale (mohrss). Il comporte cinq catégories: l’assurance de base de vieillesse, l’assurance médicale de base, l’assurance accidents du travail, l’assurance-chômage et l’assurance maternité.
  • Fonds de logement: il s’agit d’un type d’assurance sociale qui permet aux travailleurs chinois d’économiser de l’argent afin d’acheter leur propre maison.

Dans la majeure partie de l’impôt sur le revenu de la Chine et la sécurité sociale chinoise sont déduits mensuellement de l’ensemble de rémunération de l’employé (salaire brut + indemnités). À Shanghai cependant, les employés étrangers et leurs employeurs n’ont pas à contribuer à la sécurité sociale chinoise.

La façon dont ces contributions sont calculées est influencée par deux variables principales :

  • Où la société est-elle enregistrée ?
  • Dans ce secteur, quel est le salaire de base maximum fourni par l’autorité chinoise locale pour les contributions du Fonds d’assurance sociale et du logement ?

Si vous souhaitez embaucher un employé en Chine, INS aide les entreprises étrangères à répondre aux normes chinoises du droit du travail via ses solutions RH. Externaliser des activités spécifiques de RH telles que le recrutement, l’emploi d’un employé en vertu d’un contrat local ou la paie et la conformité fiscale, est devenu une pratique courante entre les entreprises étrangères qui préfèrent se concentrer sur leur activité de base, plutôt que de résoudre des tâches administratives de ce genre.

Besoin d’aide ?

Contactez-nous ici et un de nos consultants professionnels répondra personnellement à vos questions concernant votre entreprise en Chine.

En savoir plus sur le droit du travail en Chine

Vous pouvez également être intéressé par ces guides d’affaires de la Chine

– GUIDE TO –

 Enregistrement d’une WFOE

Voir plus
Voir plus

– GUIDE TO –

Visas Chinois

Voir plus

Parlons en !

Contact Us