Comparer les Sociétés à Responsabilité Limitée avec les Sociétés de portage en Chine.

Quelles sont les différences entre ces 2 types de société?

Tirer le meilleur parti de votre nouveau contrat signifie déterminer comment se conformer à toutes les lois relatives à la fiscalité et à l’immigration, tout en évitant la redondance administrative autant que faire se peut.

La meilleure façon de commencer est de faire des recherches et de considérer pleinement vos options. Une considération que vous aurez besoin de faire est de comparer les Sociétés à Responsabilité Limitée avec les Sociétés de portage afin de choisir celle qui vous convient le plus pour vos affaires en Chine.

Manipuler des arrangements personnels lors de la réalisation d’un contrat en Chine.



Pour beaucoup d’entrepreneurs, travailler en Chine est challenge important. Qu’en est-il de l’hébergement ? Des barrières linguistiques ou culturelles? Ou simplement du fait de vous repérer dans un environnement inconnu?

Vous pourriez même amener un conjoint ou de la famille, vous laissant peu de temps pour résoudre des questions juridiques et financières compliquées.

Les taxes en Chine.     

Un de vos plus grands problèmes sera de choisir le régime fiscal en Chine. En outre, vous pouvez également avoir une certaine responsabilité fiscale chez vous.

Faire des erreurs peut vous coûter vos bénéfices, vous causer des ennuis juridiques, ou même entraîner la perte du contrat. Même quelque chose d’aussi fondamental que la facture du client qui comprend la taxe de vente est soigneusement étudiée avant d’être considéré comme conforme à toutes les lois et règlements.

Problèmes communs pour les sociétés anglaises à responsabilité limitée entreprises en Chine.

En tant qu’entrepreneur, vous connaissez probablement déjà l’essentiel sur les entreprises de services. Ce type de société fonctionne à travers une société personnelle à responsabilité limitée. Les entrepreneurs anglais avec des contrats au Royaume-Uni utilisent souvent cette option.

Toutefois, les règles IR35 rendent cela plus difficile que par le passé. Pour contracter en Chine, il peut être extrêmement difficile d’utiliser une société anglaise à Responsabilité Limitée pour gérer un contrat.

S’inscrire à la sécurité sociale et gérer les impôts sur les salaires locaux est une opération complexe, pas vraiment pratique pour un seul entrepreneur. Plutôt que de simplifier vos affaires administratives, avoir recours à votre propre responsabilité limitée peut créer d’avantages de problèmes (voir notre aperçu des avantages et des inconvénients ici).

Mise en place d’une SARL en Chine.

Une autre option est de mettre en place une société limitée en Chine. Toutefois, sachez que les administrateurs de ce type de sociétés en Chine sont soumis à un nombre important de lois et règlements.

Essayer de se conformer à l’ensemble de ces règlements peut se révéler sérieusement gênant pour votre contrat actuel – ce qui peut mettre en péril vos revenus (pour ne pas mentionner votre santé mentale).

L’utilisation d’une Société de portage en Chine.

Une meilleure option est de travailler via une société de portage. Vous déléguerez essentiellement les questions administratives et fiscales aux spécialistes.

Le plus grand inconvénient de cette option est sans doute le fait que des frais seront appliqués. Cependant, vous économiserai probablement plus d’argent sur le long terme : vous serez en mesure de vous concentrer sur vos contrats, réduire de manière experte vos impôt à payer, et de vous conformer à toutes les lois et réglementations (ce qui signifie éviter les frais, amendes, ou tout autre sanctions plus graves).

C’est à ce stade qu’INS intervient en le sens que les solutions qu’elle propose vont toutes en ce sens. Cette société de portage existe dans le seul but de faciliter toutes les démarches administratives pour tout entrepreneur désireux de commercer et faire des affaires en Chine.