Facebook et Xiaomi discutent d’un investissement possible envers le fabricant de smartphones chinois

Mark Zuckerberg et le président de la compagnie Xiaomi, Lei Jun, ont discuté d’un investissement potentiel par Facebook pour le premier fabricant de smartphone de Chine, du-haut de ses $ 1,1 milliards de collecte de fonds le mois dernier, mais un accord n’a pas encore été conclu, plusieurs personnes proches de la question ayant confirmé cela à Reuters.

Les discussions, lors d’un dîner privé au cours d’une visite de Zuckerberg à Beijing en Octobre, n’ont jamais été formalisé, vu que les deux PDG ont pesé les implications politiques et commerciaux de Facebook – interdit en Chine depuis 2009 – qui s’impliquerait financièrement dans le géant technologique chinois évalué aujourd’hui à 45 milliards de dollars.
Une personne ayant eu connaissance directe de la collecte de fonds de Xiaomi a déclaré que l’investissement de Facebook était perçu comme “peu important”, mais les pourparlers soulignent à quel point les liens entre les entreprises américaines et chinoises prouvent que l’industrie de la technologie de la Chine arrive à maturité.
Un investissement de Facebook dans Xiaomi aurait élevé le profil international du fabricant populaire de téléphones surnommé « l’Apple de la Chine » par ses fans et liée à un phénomène de réseautage social américain avec plus de 1,3 milliard d’utilisateurs.
Facebook, pour sa part, a longtemps nourri des ambitions d’expansion dans le pays le plus peuplé du monde, avec des partenaires potentiels. Il se pourrait de fait que Facebook et Xiaomi aient commencé à discuter d’un éventuel investissement à la mi-2014.

Le potentiel des retombées politiques en Chine de la cession d’un partenariat avec Facebook rebute alors que le réseau social américain est toujours interdit en Chine, a-t-il été déclaré, ajoutant que Xiaomi craignait aussi qu’un rapprochement avec Facebook puisse menacer sa relation avec Google Inc, un partenaire essentiel de l’entreprise. Les téléphones Xiaomi sont construits sur le système d’exploitation Android de Google.
Facebook a refusé de commenter cet article.

S’exprimant sur le microblog Weibo mardi, Lin Bin, président et co-fondateur de Xiaomi, a déclaré que l’entreprise chinoise entretenait de bonnes relations avec Facebook et n’a jamais rejeté un investissement de la société américaine. Xiaomi a dit qu’il ne ferait aucun commentaire sur la question autrement.
Lin n’a ni confirmé ni nié que les entretiens aient eu lieu.
«Ce rapport est gravement erroné. Xiaomi entretient des relations amicales avec tous ses partenaires, y compris Facebook. Lei Jun, (vice-président des opérations internationales) Hugo Barra, moi-même, Zuckerberg, et d’autres fonctionnaires Facebook  ont tous de très bonnes relations. Nous n’avons jamais «rejeté un investissement» ou craint Google “.

VISION GLOBALE

Xiaomi a finalement annoncé le mois dernier avoir récolté $ 1,1 milliards auprès d’investisseurs, y compris des fonds de technologie basés à Hong Kong All Stars investissement; DST Global, une société d’investissements de capitaux qui a investi dans Facebook et le groupe Alibaba; le fonds souverain GIC de Singapour; le fonds chinois de gestion Hopu, etc…

La collecte de fonds porte le siège de Xiaomi basé à Beijing à environ$ 45 milliards seulement trois ans après elle avoir vendu son premier smartphone. La société a réalisé un chiffre de près de 12 milliards de dollars en 2014.
Zuckerberg considère la Chine comme un élément essentiel de sa vision pour connecter la population mondiale. Mais, comme Google et Twitter, le géant du réseau social a été bloqué par les censeurs chinois du web, qui citent des préoccupations de sécurité nationale.
“Facebook veut entrer dans la Chine, et Xiaomi est désireux de s’étendre à l’extérieur, ils reconnaissent donc tous deux l’importance de travailler ensemble”, a déclaré l’une des personnes compétentes, désireuse de garder son anonymat en raison de la sensibilité de la question.
Les deux dirigeants se connaissaient déjà et ont approfondi leur relation l’année dernière. En Octobre, Zuckerberg a été invité à dîner à la maison de Pékin de Lei avec chef du développement des affaires de Facebook John Lagerling.

Le lendemain, Mark Zuckerberg, dont la femme est chinoise-américaine, s’est adressé à la prestigieuse université de Tsinghua et a remporté des louanges pour avoir parlé en mandarin pendant une séance de questions de 30 minutes.
Comme Xiaomi demandé un financement l’an dernier, ICONIQ Capital, un fonds basé à San Francisco gérant la fortune personnelle de plusieurs personnes, y compris celle de Zuckerberg, a également considéré l’achat d’actions, mais ne l’a finalement pas fait. Les discussions évoquant le fait qu’Iconiq prendrait part dans le financement de Xiaomi n’ont pas été dirigées par Mark Zuckerberg lui-même.
Iconiq a refusé de commenter.

Annulation

Xiaomi est le plus grand fabricant de smartphone de la Chine, selon certains analystes de l’industrie, et n’est devancé que par Samsung Electronics et Apple en part de marché mondiale.
Un partenariat stratégique avec Xiaomi donnerait à Facebook une excellente opportunité pour distribuer ses applications et potentiellement fournir un allié puissant dans sa tentative de renverser son interdiction Chine.
Pour Xiaomi, l’accès à de vastes banques de données des utilisateurs de Facebook serait utile, car elle cherche à se développer dans une société Internet mondiale fournissant des services en ligne complets.

Mais Lei pensé que ce serait “trop sensible” de vendre une participation à Facebook étant donné son statut politique incertain en Chine, a déclaré l’une des personnes ayant une connaissance de la question.
L’un des censeurs les plus important d’Internet en Chine, Lu Wei, a averti que les médias sociaux, en particulier les services étrangers, pourraient être une force déstabilisatrice pour la société chinoise. Lu, cependant, a visité le siège américain de Facebook le mois dernier, déclenchant des spéculations que les relations entre le gouvernement de Facebook et la Chine seraient à cran.

Si vous souhaitez faire du business en Chine, ces pages pourront vous intéresser :
Visa en Chine
Portage Salarial Chine