La Chine en avance sur le congé maternité

Le peu de protection sociale dont dispose le salarié chinois induit à penser que les droits sont également très pauvres voire inexistants en ce qui concerne le traitement des femmes enceintes. Et pourtant, la réalité est toute autre, car il existe en effet, toute une série de lois et de protection garantissant les droits de la femme enceinte chinoise.

 

98 jours de congé maternité pour les femmes chinoises

Le 28 Avril 2012, le Conseil d’État chinois a publié les Dispositions spéciales relatives à la protection du travail des femmes salariées (Special Provisions on Labor Protection of Female Employee). L’objectif en était d’optimiser les pratiques de travail en Chine afin de permettre la protection de la femme salariée au travail.

Selon ces dispositions particulières, les femmes salariées ont désormais droit à 98 jours de congé de maternité pour pouvoir accoucher, soit 8 jours de plus qu’auparavant. Elles sont également libres si elles le souhaitent de prendre 15 jours avant l’accouchement.

 

Par ailleurs, en cas d’accouchement difficile, le congé de maternité peut être prolongé de 15 jours. Enfin en cas de naissances multiples, le congé de maternité est prolongé de 15 jours pour chaque nouveau-né supplémentaires.

Une province, une loi

Cependant il faut garder à l’esprit que pour chaque province la loi connaît des variations. Dans la province du Guangdong par exemple, les femmes peuvent prendre 15 jours de plus, en cas d’accouchement à un âge avancé. (Par exemple si la femme donne naissance à son 1er enfant après 23 ans).

Source: http://www.cleiss.fr/docs/regimes/regime_chine.html

Une heure d’allaitement par jour au travail

Durant la période du congé de maternité, la salariée est payée par l’employeur le même salaire qu’elle gagnait avant de prendre congé.

Par ailleurs, toujours selon les dispositions de cette loi du 28 avril 2012, les travailleuses enceintes peuvent utiliser leur temps de travail avant la naissance de l’enfant pour voir un médecin et procéder aux examens de contrôle habituels. Enfin, suite à l’accouchement et lors de la reprise du travail, les employeurs doivent accorder une heure par jour sur le temps de travail de l’employée pour qu’elle puisse allaiter son enfant.

A titre de comparaison…

Les conditions de travail en Chine sont généralement très mauvaises par rapport à celles qui se pratiquent en Occident. Les lois sur la protection des salariés sont quasi inexistantes et il y a encore un long chemin à parcourir dans ce domaine pour parvenir à un peu de justice sociale. Cependant, si l’on compare les lois américaines et chinoises en terme de protection de la femme enceinte, force est de constater que la Chine est bien en avance. Voici par exemple, une information qui parle d’elle-même : les femmes aux États-Unis n’obtiennent aucun jour payé de congé de maternité, et ne peuvent prétendre qu’au congé sans solde.

Pour plus d’information sur la législation chinoise, lisez aussi l’article suivant: http://www.ins-globalconsulting.fr/blog-chine/frais-professionnels-en-chine

Market Entry | Recruitment | Business Hosting | InvoicingGET A FREE QUOTATION!
+ +