La Chine, favorite des étudiants français

Tandis que les Chinois deviennent petit à petit la première communauté étudiante en France, quelques 8500 étudiants français sont actuellement en Chine.

Depuis quelques années, le pays est devenu une destination très populaire pour les étudiants français. Néanmoins, il est très difficile de quantifier avec précision le nombre, l’UNESCO ne publiant pas de donnée sur ce sujet. Selon le ministère chinois de l’Éducation, relayé par l’Ambassade de France à Pékin, 8500 Français peupleraient actuellement les universités chinoises.
Toujours selon l’UNESCO, il y aurait environ 13 000 étudiants français au Royaume-Uni, 7500 aux États-Unis et 6000 en Suisse. La Chine ferait par conséquent partie des destinations les plus populaires pour les étudiants français.
De nombreuses écoles françaises ont en outre décidé de s’y installer en ouvrant des campus dans les villes de l’Empire du Milieu. La grande école de commerce Skema Business School vient de célébrer ces 5 ans de présence en Chine. La célèbre Centrale Paris, dispose depuis 2005 de locaux à Pékin. L’école de design Nantes Atlantique a quant à elle, ouvert un campus en Chine en 2008. Et le pays en compte beaucoup d’autres…

“Les étudiants français sont très appréciés ici pour leur connaissance et leur point de vue occidental.”

Clément est parti en Chine grâce à la Skema Business School. Il revient la tête chargée de souvenirs magnifiques et raconte une expérience locale “très enrichissante”. Il mentionne également un «choc culturel ». Ces propos sont aussi confirmés par Arnaud, parti effectuer son master sur le campus de l’École de design Nantes Atlantique à Shanghai. ” Les coutumes chinoises sont très difficiles à comprendre au premier abord. C’est compliqué de se faire des amis parmi les jeunes chinois, nous n’avons pas nécessairement les mêmes intérêts, les mêmes désirs”, déclare t-il. Parti en quête de pouvoir découvrir cet immense pays tel qu’il est réellement, Arnaud est loin d’être déçu. «Je suis censé finir mes études en Septembre 2014, mais je vais continuer à travailler ici un an ou deux. Les étudiants français sont très appréciés ici pour leur connaissance et leur point de vue occidental. J’ai très facilement trouvé mon prochain stage, et je vais pouvoir avoir des responsabilités que jamais je n’aurais avant dix ans de carrière en France”. Clément partage également ce point de vue : « Avoir une expérience en Chine, c’est vraiment un gros plus sur CV aujourd’hui. Mais comme c’est de plus en plus commun, on se doit d’être vraiment impliqué pour en faire une expérience réussie ».

Alice Guilhon, directrice générale de l’école Skema, confirme cet attrait vers la Chine. «Les possibilités sont incroyables, et les étudiants l’ont bien compris. Il est intéressant pour eux de voir comment nous pouvons faire des affaires dans ce pays ». Sur les 6700 étudiants que dénombre Skema, plus de 700 sans actuellement scolarisés sur le campus de Suzhou, non loin de Shanghai. « La Chine représente en ce moment la première destination choisie par les étudiants, suivie de près par les États-Unis », fait-elle remarquer.
Pour Campus France, l’Agence française pour la promotion de l’enseignement supérieur, de l’hospitalité et de la mobilité internationale: « Les échanges en Chine sont en plein essor. Il s’agit d’une tendance assez récente, mais qui prend désormais de l’ampleur ». Alors que la majorité des élèves part par le biais des échanges universitaires, « la mobilité personnelle, quant à elle, encouragée par le gouvernement, est également en hausse”, note-t-on à Campus France.

Et sinon?

Pour plus d’informations sur les visas étudiants et les visas de stage, consultez cet article “NOUVEAUX VISAS: LA CHINE LUTTE CONTRE LES STAGIAIRES.