La Chine, premier consommateur mondial de vin rouge

Une récente étude de conjoncture du marché des vins et spiritueux en Asie-Pacifique et dans le monde réalisée par Vinexpo (salon international du vin et des spiritueux) a révélé que depuis 2013, la Chine est devenu le premier consommateur de vin rouge au monde. Il s’agit de la 11e étude de conjoncture commanditée par Vinexpo, couvrant les évolutions de production, consommation et échanges internationaux des vins et spiritueux sur 28 pays producteurs et 110 marchés consommateurs dans le monde.

La Chine enregistre en effet une croissance de 136% de consommation entre 2008 et 2013. Désormais, la Chine se situe devant la France, l’Italie, les États-Unis et l’Allemagne.

Cet engouement visible des chinois pour le vin rouge existe depuis un certain temps déjà, mais s’est véritablement accéléré depuis 2005. Selon une étude produite par le cabinet britannique IWSR (International Wine and Spirit Research), entre 2007 et 2013, la consommation chinoise a été multipliée par 2,75 alors qu’au cours de la même période elle diminuait de 5,8% en Italie et de 18% en France.

La Chine reste cependant le cinquième pays consommateur mondial en ce qui concerne le vin en général, qui comprend notamment les vins dits tranquilles et les vins effervescents, loin derrière les États-Unis, la France et l’Italie. La plus grande part du vin consommé par les chinois provient de la Chine elle-même. En effet, plus de 80% des vins consommés en Chine sont élaborés sur place et le pays est désormais le cinquième producteur mondial de vin, derrière l’Italie, la France, les États-Unis, et l’Espagne.

Ce qui n’empêchent pas les vins importés de toujours gagner du terrain, les importations ayant été multipliées par sept entre 2007 et 2013. Elles représentent aujourd’hui 18,8% de la consommation totale de vin en Chine. 

Pour plus d’information sur le marché du vin en Chine, cliquez ici:

 

Qu’attendre de l’avenir ?

La consommation chinoise de vin devrait encore augmenter de 33,8% entre 2013 et 2017 si l’on se réfère à cette même étude de IWSR (International Wine and Spirit Research) soit 230 millions de caisses en 2017. Elle souligne en effet que la consommation mondiale de vin poursuit sa croissance et prévoit qu’entre 2013 et 2017 elle devrait augmenter de 4,97%.

La légère baisse de 2,2% de la consommation de vin enregistrée en 2013 en Chine, après une croissance ininterrompue à un rythme de 20 à 25% par an,ne devrait pas avoir d’impact sérieux sur sa tendance générale à la hausse. Sur le continent asiatique, cette consommation devrait s’accroître de près de 23%, tandis que l’on noterais une baisse de 0,14% pour l’Europe et une hausse de 9% aux États-Unis, qui sont les deux continents leaders.

Source:   International Wine and Spirit Research