• de
  • en
  • es

La Monnaie Virtuelle Chinoise : La Devise du Futur

Share This Post
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Introduction de la monnaie virtuelle chinoise

L’invention des cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum, etc.) a fourni une alternative financière vérifiable et sécurisée à la finance traditionnelle. Bien qu’il puisse sembler que l’argent soit déjà complètement virtuel dans certains domaines, en fait, ce n’est pas le cas. La technologie financière (comme Apple Pay aux États-Unis et WeChat et Alipay en Chine) a créé cette perception illusoire en facilitant les transactions électroniques. Bien que ces plateformes accélèrent l’adoption des nouvelles technologies financières (fintech) par les consommateurs et les investisseurs, elles présentent les mêmes limites que la monnaie traditionnelle.

La différence entre cryptomonnaie et monnaie traditionnelle

Les cryptomonnaies, comme le Bitcoin, se différencient de la monnaie traditionnelle de plusieurs manières essentielles. Une des différences principales est que la cryptomonnaie est décentralisée et n’est contrôlée par aucune entité, contrairement à la monnaie traditionnelle qui est réglementée par les banques centrales. La cryptomonnaie est également hautement sécurisée, durable et programmable. Plusieurs pays (Banque d’Angleterre, Banque du Japon, Banque Centrale Européenne, Banque Nationale Suisse, etc.) ont étudié et testé une monnaie virtuelle pour en déterminer la faisabilité, selon la Banque des Règlements Internationaux (BRI). Cependant, c’est la Banque Populaire de Chine qui prend l’initiative de lancer sa monnaie numérique. La Chine espère intégrer les avantages inhérents à la cryptomonnaie dans son propre système de monnaie virtuelle, des paiements électroniques en monnaie numérique (DCEP ou Yuan numérique), tout en supprimant les aspects qui menacent la finance traditionnelle, comme l’anonymat qu’offre un système décentralisé.

La Place de la Chine dans l’Économie Mondiale

La Chine connaît une croissance économique qui attire l’attention et les éloges du monde entier, de nombreux économistes la qualifiant de « miracle économique » selon la BBC. Depuis l’ouverture de la Chine en 1978, la croissance du PIB a atteint en moyenne près de 10 % par an, faisant sortir plus de 800 millions de personnes de la pauvreté, et qui appartiennent maintenant à la classe moyenne (Source : Banque Mondiale). La forte croissance de la Chine repose sur une fabrication à forte intensité de ressources, les exportations et l’avantage d’une main-d’œuvre à bas salaire. Cette croissance économique a transformé la Chine, d’un pays du tiers-monde, le pays est devenu la deuxième plus grande économie de la planète. La Chine devrait d’ailleurs être la plus grande économie du monde d’ici 2028.

Avec ce niveau de croissance et d’activité économique, il est impératif que le Parti Communiste Chinois (PCC) soit en mesure de gérer et d’analyser avec précision les décisions financières dans tout le pays en temps opportun. L’utilisation du DCEP aidera le PCC à accomplir ces tâches. Toutefois, pour que tout consommateur adopte volontairement une telle nouvelle technologie, il devra avoir déjà acquis une connaissance et une confiance en la fintech. Heureusement, l’économie chinoise a guidé le monde entier vers l’adoption de technologies financières tournées vers l’avenir.

L’Adoption Précoce de la Fintech par la Chine

La mise en place d’Alipay et de WeChat Pay, qui sont les principales plateformes de paiement en ligne en Chine, s’est accélérée de manière exponentielle depuis leur introduction sur le marché chinois, les citoyens ordinaires, des adolescents aux personnes âgées, utilisant ces services quotidiennement.

Au cours de la dernière décennie, les dépenses de consommation en Chine se sont de plus en plus appuyées sur la fintech. Selon le Global Fintech Adoption Index 2019 d’Ernst & Young (Index Mondial d’Adoption de la Fintech), la Chine est en tête du classement avec un taux d’adoption de 87 %. En 2004, lorsque Alipay a été introduit, il aurait été difficile de spéculer sur sa croissance et son impact. Il aurait été encore plus difficile de prédire qu’il dépasserait PayPal en tant que plus grande plateforme de paiement mobile au monde d’ici 2013 (Business Insider). Ce succès massif a conduit son rival Tencent à créer son propre logiciel de paiement mobile, WeChat Pay. La concurrence entre ces deux grandes entreprises technologiques a conduit à des services plus rapides et moins chers, et donc, à une plus grande adoption et utilisation par les consommateurs.

Au moment du lancement de ces deux applications de paiement, la Chine était stratégiquement positionnée pour en tirer parti. Les PME (petites et moyennes entreprises) ne pouvaient pas se permettre d’acheter des TPV (Terminal de Point de Vente) coûteuses pour traiter les paiements par carte bancaire et étaient donc plus susceptibles d’accepter uniquement les paiements en espèces. Alipay et WeChat Pay ont donc fourni une solution pratique. Elles offraient des avantages évidents : elles fonctionnaient comme des transactions P2P, avaient une commission faible ou presque nulle et pouvaient être facilement intégrées par les entreprises les plus en difficulté face à la technologie.

Le succès et la croissance de la fintech en Chine ont engendré un consommateur averti qui fait confiance à la fintech. Bien que cela puisse sembler simple, cela peut être assez difficile à accomplir lorsqu’on part d’une culture qui a peu d’exposition à ces types de technologie. Maintenant que ces habitudes financières se sont infiltrées dans la culture quotidienne du peuple chinois, la prochaine étape logique sera la mise en place du DCEP.

Les Avantages de la Mise en Place du DCEP

Le DCEP, ou Yuan numérique, a le potentiel de profiter au PCC et au système financier mondial de plusieurs manières. Premièrement, le DCEP permettre au PCC de mieux suivre les flux d’argent qui filtrent à travers l’économie, permettant une plus grande collecte de données. Ces données peuvent fournir des informations stratégiques sur les goulots d’étranglement économiques limitant les flux de trésorerie ou d’autres types d’inefficacités dans le système.

Deuxièmement, le DCEP donnera au PCC la possibilité d’inclure des segments de la population qui n’ont pas accès aux banques. 20 % des citoyens chinois n’ont pas accès à une banque, ce qui en fait la plus grande population non bancarisée au monde selon la Banque Mondiale. La monnaie numérique aidera à fournir des services financiers à ces personnes, car elle ne repose pas sur des produits bancaires chers et ne dispose pas d’infrastructures coûteuses.

Enfin, si le DCEP s’avère efficace, il pourrait propulser le RMB (renminbi) au-delà du dollar américain et donc au premier rang des monnaies de réserve internationales. La nature fiable de la monnaie numérique permettrait aux investisseurs mondiaux de réexaminer leur dépendance à l’égard d’autres devises pour effectuer des investissements internationaux et d’augmenter leur utilisation du RMB.

Que sont les Cryptomonnaies et en quoi le DCEP est-il Différent ?

Les cryptomonnaies sont des devises numériques sécurisées à l’aide de la cryptographie (une méthode de stockage et de transmission de données) et sont généralement basées sur des réseaux décentralisés utilisant la technologie blockchain. En raison de leur conception sécurisée, les cryptomonnaies permettent à deux parties de transférer de l’argent facilement sans avoir besoin d’un tiers. Cette fonctionnalité a un impact direct sur la façon dont les affaires peuvent être menées, car deux parties peuvent économiser du temps et des coûts de transaction en éliminant le besoin de surveillance par un tiers.

C’est cette capacité qui apporte à la fois un avantage et un inconvénient à la Chine. D’une part, la suppression du besoin de surveillance par des tiers permettra à la population massive non bancarisée d’entrer dans l’économie chinoise. D’un autre côté, l’argent qui est déplacé sans cette surveillance permet d’effectuer des transactions financières illégales sans risques, augmentant ainsi la probabilité de crimes financiers.

La Chine capitalisera sur les avantages de la cryptomonnaie tout en supprimant les inconvénients en utilisant le DCEP. Parce que le DCEP est réglementé par le gouvernement, il peut être surveillé, notamment au niveau des activités illégales, tout en augmentant l’accessibilité des services bancaires à ceux qui n’ont toujours pas accès aux banques traditionnelles.

Comment le DCEP Pourrait Perturber le Commerce International

Le DCEP a le potentiel d’impacter de manière radicale la façon dont le commerce international est mené aujourd’hui. Actuellement, le système dominant pour les transactions internationales est SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunications). SWIFT est un système de messagerie numérique, basé en Belgique, utilisé par les banques commerciales internationales avec environ 11 000 banques membres et 34 millions de transactions quotidiennes.

Des pays comme les États-Unis utilisent SWIFT pour surveiller les activités suspectes des individus et imposer des sanctions aux pays et aux entreprises du monde entier. Si la Chine parvient à mettre en place le DCEP avec succès au sein de son économie, elle pourrait cumuler la puissance perturbatrice nécessaire pour créer une alternative au système financier actuel. La population pourrait commencer à utiliser le DCEP dans les aéroports internationaux au lieu d’échanges de devises coûteux, et les entités actuellement en dehors du système financier pourraient avoir des moyens de faire du commerce dans un nouveau système sécurisé et transparent.

Résumé

Les Chinois mettent actuellement en place le DCEP afin de tirer parti des avantages inhérents à la cryptomonnaie, tout en supprimant les aspects qui en affectent la gestion. Après avoir testé le DCEP, le CCP analyse et prépare son lancement à l’échelle nationale. Cette technologie a la capacité d’intégrer la population non bancarisée de la Chine, tout en défiant le système financier traditionnel en fonctionnant comme un substitut viable. La Chine prend les mesures nécessaires pour guider le reste du monde dans l’utilisation de la cryptomonnaie en tant que monnaie réglementée par le gouvernement et se positionner pour en récolter les bénéfices.

INS Global en Chine

Depuis plus de 16 ans, INS Global aide les entreprises à pénétrer le marché chinois et à y faire des affaires. Nos experts ont une compréhension approfondie du marché local et sont en mesure d’aider les entreprises de toute taille et avec chacun de leurs besoins. Que vous cherchiez à embaucher et à rémunérer du personnel en Chine, à recruter les meilleurs profils ou à effectuer un paiement, nous sommes en mesure d’accompagner votre entreprise. Contactez-nous dès aujourd’hui et laissez nos consultants vous aider à simplifier vos affaires en Chine.

Share This Post
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Content