La restriction des VPN étrangers en Chine

Selon “The Guardian, le fournisseur d’accès à internet China Unicom a trouvé un moyen pour détecter les connexions VPN (“Virtual Private Network” – l’utilisation de réseaux privés virtuels) et les fermer purement et simplement. Conséquence : surfer sur des sites bloqués ou censurés s’avérerait désormais impossible… jusqu’à la découverte d’un nouveau système de contournement des systèmes du contrôle chinois.

Détecter les VPN : une grande nouveauté ?

Avoir accès à des sites bloqués comme YouTube ou Twitter n’a jamais été un souci. Tant que vous allez sur des sites de divertissement, cela est possible via les VPN . En revanche, pour certaines requêtes, comme l’actualité politique de la population ouïghoure ou tibétaine, les choses se compliquent.

Même avec un VPN, certains sites demeurent inaccessibles. Quel moyen technique
utilise le gouvernement pour contrôler même la navigation web sous VPN ? Mystère ! Mais j’imagine que des spécialistes pourraient aisément répondre à cette question.

Le VPN, moins efficace ?

Le contrôle des VPN était déjà en œuvre depuis plusieurs mois. Il ne s’agit pas d’une nouvelle trouvaille des autorités chinoises. L’unique chose qui aurait changé, si l’on en croit l’article du Guardian, est que les connexions sous VPN seraient systématiquement coupées…Certains fournisseurs d’accès comme Astrill ou Strong VPN sont difficilement accessibles.

Cela n’a pas que des répercussions sur l’internaute chinois, vaguement activiste. Les entreprises sont également concernées, et devraient au préalable s’inscrire auprès du ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information pour obtenir le droit d’utiliser des liaisons VPN.

Plusieurs sociétés qui fournissent des VPN aux utilisateurs suspectaient depuis mai 2011 que les autorités chinoises s’essayaient à un contrôle renforcé de ces réseaux virtuels. Qui plus est, seule les entreprises chinoises et les joint-ventures (étrangères avec une participation chinoise) seraient en outre en droit de prétendre à cette autorisation. Pas forcément pratique pour faire des affaires, d’autant plus que les conditions pour obtenir un travail en Chine se sont durcies .

Reste maintenant à trouver un nouveau moyen de contourner la fameuse “Grande Muraille pare-feu de Chine”.

Vous pouvez aussi vous rendre sur blockedinchina.net, un site qui permet de voir les sites bloqués en Chine.

Voir aussi Top 10 des articles les plus vus sur le blog.

 

Wei Hsu

/ Tags: ,