Le marché de la boulangerie en Chine, un pari gagnant.

Le marché de la boulangerie en Chine se développe rapidement. Les opportunités se multiplient pour les investisseurs et producteurs étrangers perspicaces. Comment aborder ce marché prometteur ?

De quel pain mange-t-on en Chine ?

Les chinois aussi ont leur pain, qu’ils fabriquent et consomment depuis des millénaires. Rien à voir avec le pain que nous connaissons en Europe : le pain chinois traditionnel est un pain blanc tout rond, cuit à la vapeur et parfois farci.Chinese Bakery

Le pain cuit au four a été adopté en Chine il y a une trentaine d’années seulement, là encore sous une forme très différente de la baguette croustillante que l’on consomme en France. Il s’agit de pain sucré sans croûte, souvent farci, que l’on mange surtout en en-cas.

C’est bien de sucré dont on est friand en Chine : gâteaux, pâtisseries…Les ventes de produits de boulangerie sucrée y sont trois fois plus importantes que celles du pain.

Un secteur en pleine expansion

bakery chinaLa consommation annuelle de produits boulangers est inférieure à 6 kg par personne en Chine. À titre de comparaison, un français consomme environ 60 kg de pain chaque année.

Cependant, la mode de la boulangerie est un réel phénomène. La part de consommateurs de produits boulangers est en pleine expansion. Le marché de la boulangerie et des céréales doit s’attendre à un taux de croissance annuel composé de 10,3 % en termes de valeur pour la période de 2015 à 2020. La Chine s’apprête à devenir le 2e marché mondial.

Et le pain à la française dans tout ça ?

La consommation de pain tel que nous le connaissons est encore limitée aux habitants des grandes villes et à une classe sensibilisée aux habitudes culinaires de l’Occident.

Ceci dit, il faut compter sur le goût des chinois pour les nouveaux produits et sur le prestige qu’ils attachent aux produits culinaires d’origine occidentale. L’un des facteurs déterminants de l’adoption du pain de type occidental est la multiplication des restaurants haut de gamme dans les villes de second et troisième rangs. C’est souvent dans ces restaurants que l’on rencontre les produits boulangers de tradition européenne, encore peu consommés à la maison.

Les boulangeries à l’européenne se font cependant de plus en plus nombreuses pour répondre à une demande toujours plus grande. Une baguette à la française y coûte de 1.5 à 3 euros…

On observe un intérêt croissant (sans jeu de mot) pour le savoir-faire boulanger à l’européenne. Les spécialistes de la boulangerie ont là une vraie carte à jouer en termes de formation.brioche doree

Sur quel segment se positionner

C’est en misant sur le caractère exclusif et authentique de leurs produits et de leur marque que les professionnels de la boulangerie feront leur chemin sur le marché chinois, déjà saturé par les acteurs locaux.

Les préoccupations croissantes de la population chinoise envers la sécurité alimentaire ouvrent la porte aux produits sans additifs et sans conservateurs. Oubliez le sans gluten pour le moment, loin des préoccupations du consommateur chinois.

Comment se développer sur le marché chinois

Si vous souhaitez vous développer sur le marché, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • La joint-venture, qui requiert un partenaire chinois
  • Les bureaux de représentation, qui sont eux faciles à créer et ne demandent pas de capital minimum. Néanmoins, la législation chinoise encadre strictement cette structure, en particulier son objet. Il est ainsi impossible avec ce type de structure de vendre des produits ou services, ou même de générer des bénéfices. La structure n’existe donc que pour représenter et communiquer sur la maison mère en Chine.
  • La WFOE, qui est la structure la plus permissive. Néanmoins, la procédure menant à sa création est lourde et le capital minimum peut s’avérer très important selon le domaine d’activité de l’entreprise.
  • Une quatrième catégorie se doit de figurer dans cette liste bien qu’il ne s’agit pas d’une forme sociale à proprement parler : les sociétés de portage salarial telles qu’INS. Elles prennent en charge tout le back office de votre société et peuvent recruter l’un de vos employés afin que vous n’ayez pas à créer de structure en Chine. Elles vous fournissent ainsi une solution clé en main vous permettant de vous concentrer sur votre cœur de métier.

Afin d’aborder le marché chinois, vous devrez dans un premier temps vous renseigner sur la législation sanitaire. Les critères sanitaires chinois sont différents des critères européens. Vous devez être au fait des règles afin d’importer des produits.

La participation à des salons, tels que le Bakery China, est également une manière efficace de prospecter et de s’implanter sur un marché. Votre commercial pourra y rencontrer de potentiels partenaires et se faire une idée de la concurrence et de l’évolution du marché.

Vous êtes une entreprise dans le domaine de la boulangerie et vous souhaitez vous développer en Chine ? Les liens suivant vous intéresseront :

Pour toute question sur ce Sujet :

shadow