Le marché illégal des agences de visa en Chine

Avoir son Visa à tout prix, jusqu’où êtes-vous prêt à aller ?

 

Beaucoup d’étrangers souhaitent trouver un emploi directement en Chine, or le problème est que pour obtenir le fameux visa de travail (ou visa Z), vous devez avoir trouvé un emploi avant de partir. Par conséquent, et pour faire face à un nombre grandissant de difficultés à obtenir un visa de travail, de nombreux étrangers prennent le risque de faire appel à ce genre de services.

De nombreux cas de fraudes ont ainsi été dénoncé par la mise en évidence des agissements de certaines agences de visa chinoises qui, à leurs dépens, proposent des lettres d’invitation falsifiées et des permis de travail pour pouvoir répondre à ce type de demande.

Un marché noir en croissance

Bien que les demandes de visas et procédures d’extension en Chine peuvent être strictes et consommatrices de temps, certaines agences de visa prétendent ainsi avoir le remède à ces problèmes d’immigration. Plusieurs agences de visa en chine ont déclaré pouvoir aider à truquer diplômes, lettres d’invitation ou permis de travail pour l’obtention du visa Chine.

Il n’existe pas de données disponibles concernant le nombre d’organismes offrant de tels services. Toutefois, une recherche sur les moteurs de recherche de la requête “agences de visa à Beijing” a fait ressortir de nombreuses agences apparemment prêtes à contourner la loi.

Parmi les promesses faites, on trouve la certitude de ces agences de pouvoir aider les étrangers à obtenir facilement un visa F (fangwen, visa d’affaires) ou Z (renzhi, visa de travail) grâce à la délivrance de lettres d’invitation et permis de travail crédibles. Ainsi, rien que sur Beijing, on dénombre près de 90 000 visas  distribués via ces agences frauduleuses pour le second semestre de l’année 2011.

Un marché à bas coût et rapide.

“C’est assez facile. Les lettres d’invitation et permis de travail que nous émettons proviennent toutes des entreprises partenaires avec lesquels nous collaborons depuis longtemps. D’après notre expérience, le gouvernement ne s’en prend presque jamais à eux”, affirme un employé d’une de ces agences.

“C’est rapide et bon marché. Si vous êtes à la recherche d’un emploi en Chine et que vous ne savez pas combien de temps cela va durer, vous pouvez payer 1500 yuans (environ 150 euros) pour un visa F qui sera valable une année entière. C’est plus pratique qu’un visa tourisme qui nécessite d’être reconduit régulièrement et qui demande que le propriétaire quitte le pays pour le renouvellement,” rajoute-t-il.

Une autre société de visa a annoncé quant à elle être en mesure d’obtenir sans soucis un visa Z valable une année pour la modique somme de 8000 yuans (environ 800 euros). Pour ce faire, sa compagnie a besoin de trouver une société commanditaire qui “emploie” l’étranger.

De ce fait, de nombreux étrangers qui veulent venir en Chine sans un travail effectif choisissent de passer par ce genre d’agence.

Une autre agence de visas basée à Beijing, représentée par Mr Hou offre des services de visas aux étrangers, y compris la délivrance de permis de travail et la contrefaçon des certificats d’enseignement si nécessaire.

Des sanctions lourdes en cas de découverte.

En vertu du droit chinois, la Commission municipale de Beijing du commerce et le
Bureau du travail et des ressources humaines sont responsables du contrôle des lettres d’invitation et permis de travail délivrés aux étrangers qui demandent des visas pour la Chine.

Récemment, la commission municipale aurait eu connaissance de tels abus parmi les agences de visas et redouble les enquêtes à l’improviste. Ainsi, dans les villes de premier rang (Shanghai, Beijing, Canton), ce seraient plus de 2000 étrangers qui auraient été contrôlés avec des visas ou des lettres d’invitation non valides.

Un porte-parole de l’administration municipale qui délivre les visas aux étrangers a déclaré qu’il y aurait des “punitions sévères” pour les personnes reconnues en violation avec la loi. (Pour plus d’informations encourues sur les sanctions, voir l’article :Les sanctions chinoises pour le non-respect des lois).

Ainsi pour un prix (certes) un peu plus élevé qui vous garantit sécurité, passer par une agence officielle vous permettra d’éviter le désagrément de vous voir expulser du territoire chinois.

Cependant il existe des sociétés dites de portage  qui gèrent tous les aspects que ce soit administratif ou juridique. Et cela dans le but d’alléger l’entreprise, et de lui permettre de se concentrer sur son cœur de métier, sans  pour cela perdre du temps dans un domaine bien souvent peu ou pas maitrisé. INS Global Consulting, forte de ses 8 années d’expérience dans le portage administratif, est spécialisée dans l’obtention des visas pour les employés étrangers. Afin d’aider au mieux ses clients, INS respecte les lois et règles relatives aux expatriés et s’informe sur les évolutions et changements de lois.

 

A lire également :