Les 3 principaux points forts du système bancaire chinois

Les banques jouent un rôle pilier dans l’administration financière en Chine, voici les 3 principaux points forts du système bancaire chinois:

1) Des banques chinoises liquides et résistantes

 

À la fin de 2004, le compte total des dépôts des banques s’élève à 185,5% du PIB et le total des prêts bancaires à 138,1%. En comparaison, la capitalisation boursière combinée de la bourse de Shanghai et Shenzhen n’était que de 27,1% du PIB.

En outre, le secteur bancaire chinois est dominé par quatre banques publiques commerciales (BCR) qui représentent 54% des actifs bancaires totaux de la Chine et des dettes. En termes d’actifs totaux, les quatre plus grandes BCR chinoises sont classées parmi les 40 plus grandes du monde.

Cela explique pourquoi le système économique chinois est resté très fort depuis le début de la crise financière en 2008: les liquidités et la capitalisation importante ont fait du système bancaire chinois un grand atout pour stimuler l’économie.

 

2) Depuis 1983, une nette séparation entre banque commerciale et la banque centrale

 

En 1983, le Conseil d’Etat de Chine a accordé à la Banque populaire de Chine (BPC), le pouvoir d’une banque centrale et a ensuite transféré certaines opérations commerciales à quatre banques spécialisées qui demeurent l’une des grandes forces du système bancaire chinois, puisqu’elles financent chacun un grand secteur d’activité à l’intérieur de l’économie chinoise.

Ces quatre banques spécialisées sont les suivantes:

  • La Banque agricole de Chine (ABC) pour le secteur rural
  • La Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC) pour le secteur industriel
  • La Banque de Chine (BOC) pour opérations de change
  • La Banque populaire de construction de Chine (PCBC) pour les investissements à long terme

 

 

 

3) L’investissement des investisseurs stratégiques étrangers permettant au système bancaire chinois de diversifier leur gamme de produits et services

 

Par exemple, la CCB a vu dans les années précédentes la Bank of America et d’Asie Financial Holdings (AFH) détenir 14,4% de la participation chinoise, alors que le BOC a vu la Royal Bank of Scotland, Banque asiatique de développement et UBS détenir16% du capital.

La force du système bancaire chinois est l’alliance ou une joint venture entre banques par actions, comme China Merchants Bank, la Guangdong Development Bank et la Banque Misheng et les banques et les caisses populaires de la ville, comme la Banque de Shanghai avec la Bank of Nanjing par exemple.

Pour une analyse plus en détail du système bancaire, un article du quotidien l’Économiste le fait très bien.

 

Voir aussi les 5 points faibles du système bancaire chinois.

Contact: weihsu@ins-globalconsulting.com ou  www.ins-globalconsulting.fr/contact.

Pour plus d’articles, consultez notre “Top Ten des articles” du blog.

Wei Hsu