• de
  • en
  • es

3 produits de la gastronomie française qui rencontrent du succès au Japon

Share This Post
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

La gastronomie française est connue et reconnue dans le monde entier. Et le Japon n’est pas en reste. Avec de nombreuses ouvertures de pâtisseries, de boulangeries, de restaurants et de salons de thé français, la passion des Japonais pour les produits français au Japon est à son paroxysme.

1/ Les fromages français au Japon

Le fromage connaît un réel succès auprès des consommateurs japonais ces dernières années. Si l’essentiel de leur consommation est importée de pays comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis, les produits laitiers français touchent un public plus raffiné et passionné. Les Japonais sont des amateurs de fromages mais leur production nationale ne couvre que 13 % de leur consommation, une opportunité pour les fabricants de fromage qui souhaitent vendre des produits français au Japon. Cependant, le fromage français est assimilé à un produit de luxe dans l’esprit des consommateurs japonais, et la France étant le plus gros consommateur de fromage au monde, cela ajoute à la fascination. Un bon camembert ou un comté fin ne se consomme donc pas tous les jours au pays du soleil levant. Ce qui explique que les fromages français ne représentent que 4 % des importations fromagères.

2/ La pâtisserie française au Japon

En 2018, le champion du monde 2015 de la pâtisserie choisit le Japon et sa capitale pour sa toute première boutique hors des frontières hexagonales. Vendre ses produits au Japon représente un rêve pour nombre d’ouvriers de la gastronomie et le Français est loin d’être le seul à s’y intéresser. Le succès de Pierre Hermé au Japon est très représentatif de l’engouement des Japonais pour les produits français , il y ouvre sa toute première boutique il y a maintenant plus de 20 ans. L’engouement des Japonais pour la pâtisserie française remonte à l’arrivée des premiers salons de thé à Tokyo au début du XIXème siècle. Depuis, les chefs pâtissiers japonais ne cessent de s’inspirer de leurs homologues français. Outre la pâtisserie, le Japon, la Corée du Sud ou encore la Chine figurent parmi les plus grands amateurs de viennoiseries occidentales.

3/ Le chocolat français au Japon

En 2018 toujours, ce ne sont pas moins de trois chocolatiers français qui ouvrent leur premier point de vente dans la capitale nipponne. Le chocolat français renvoie une image de luxe à laquelle les Japonais identifient la France et il est donc un produit haut de gamme, réservé aux grandes occasions. En effet, si le chocolat appartient à la culture française depuis très longtemps, au Japon, on est loin de la barre de chocolat glissée dans un morceau de pain au goûter. Les Japonais consomment presque 3 fois moins de chocolat que les Français et le réservent aux événements comme la Saint-Valentin ou les périodes de fêtes. Il s’agit d’un marché de passionnés et les chocolatiers sont traités comme des rock stars, mais il n’est pas toujours évident de vendre des produits français au Japon.

Vendre des produits français au Japon, une démarche rentable ?

Bien connaître le marché sur lequel vous souhaitez vous implanter est indispensable pour faire des affaires au Japon. Si vous envisagez de vendre des produits français au Japon, sachez que les Japonais ont des modes de consommation spécifiques, qui découlent souvent d’une tradition et de coutumes bien ancrées. C’est pourquoi faire équipe avec un partenaire implanté sur place et qui possède une bonne connaissance du marché, des pratiques et des processus nécessaires pour vendre des produits français au Japon, pourrait faire du développement ou de la création de votre entreprise au Japon une véritable réussite. Contactez INS Global dès aujourd’hui pour en savoir plus.

Share This Post
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Content