Home > Newsroom > 5 produits emblématiques de la gastronomie française qui rencontrent du succès en Chine

5 produits emblématiques de la gastronomie française qui rencontrent du succès en Chine

La Chine est le 1er importateur mondial, un marché qui offre de belles opportunités aux entreprises étrangères. De plus, l’engouement qu’ont les consommateurs chinois pour les produits de luxe et la gastronomie française ne fait que renforcer les échanges commerciaux entre la Chine et la France.

Quels sont ces produits gastronomiques français qui séduisent les Chinois ?

1. Le vin français : le dynamique marché chinois

Le succès des vins français en Chine n’est plus à prouver. Depuis le début des années 90, l’empire du milieu importe massivement un produit qu’ils voient comme bon pour leur santé et qui est devenu le cadeau d’affaires par excellence. Avec presque 50 millions d’acheteurs, la Chine est même le pays le plus dynamique en termes d’exportation et de consommation de vin. Et ce n’est pas pour rien que le salon international VineExpo a désormais une antenne à Shanghai. Si les modes de consommation des Chinois ont évolué ces dernières années (la qualité au profit de quantité), ils n’en restent pas moins fans de vin français. Et notamment de vins de Bordeaux.

À lire : « Tout ce qu’il faut savoir sur le marché du vin en Chine »

2. Le champagne fait pétiller les tables chinoises

Destiné à une clientèle plus aisée, le champagne profite pleinement de la hausse du niveau de vie de la classe moyenne chinoise. Impossible de fréquenter un rooftop du Bund à Shanghai sans se voir proposer une carte à champagne qui n’a rien à envier aux bars des palaces. Qui plus est, depuis 2013, la politique gouvernementale de la Chine n’accorde le titre de « champagne » qu’aux vins mousseux produits en Champagne française. Ce qui explique que les deux leaders français du marché, LVMH et Pernod-Ricard, se sont partagé 70 % du marché du champagne en Chine en 2019. Cette législation a en effet permis de renforcer la position du champagne français face aux vins mousseux chinois.

3. Le Foie Gras : un marché estimé à 10 millions d’euros

Fin 2019, la France obtient l’autorisation d’importer du foie gras français en Chine. Si les Chinois sont amateurs de foie gras, ils ne consommaient jusque-là que des foies gras « français » … mais fabriqués en Chine par des marques implantées sur place, comme Rougié, marque du groupe palois Euralis. Désormais les chinois vont pouvoir agrémenter leur dîner de foie gras fabriqué en France exportés. La classe aisée chinoise représente en nombre de clients potentiels l’équivalent de la population française… un marché très prometteur.

4. Le chocolat commence à faire craquer les plus gourmands des chinois

Le chocolat a longtemps été perçu comme un produit trop cher pour la clientèle chinoise, pourtant amatrice de produits de luxe. Son importation en Chine est donc assez récente et concerne encore essentiellement la coutume asiatique d’échange de cadeaux, notamment dans le cadre des affaires où il est bien vu d’offrir des mets fins et luxueux.
C’est un marché qui a beaucoup de potentiel, à condition de savoir s’adapter aux normes strictes exigées par la Chine et aux modes de consommation de la population chinoise qui ne consomme pas de chocolat au quotidien mais plutôt à l’occasion d’événement comme le Qixi festival (la Saint-Valentin chinoise).

5. La charcuterie : le petit nouveau sur le marché chinois

Après des années de négociations pour autoriser la vente de produits charcutiers français en Chine, depuis 2014, il est enfin possible d’y trouver du saucisson. Produit phare de la gastronomie française, la charcuterie répond à une fascination qu’ont les consommateurs chinois pour les produits artisanaux et issus d’un terroir aux pratiques ancestrales. Mais attention, on ne vendra pas de la charcuterie en Chine comme on la vend aux français. Pour exporter avec succès la charcuterie française, connaître le marché et les habitudes de consommations des chinois est essentiel ! Surtout que chaque région a ses spécificités : par exemple dans le Sichuan, un met sans épices aura peu de chance de plaire ;

Quand la gastronomie française se met à l’heure chinoise

La gastronomie française exporte aussi son savoir-faire vers l’empire du milieu. En 2018, le chef Paul Pairet y sera même élu « Meilleur Restaurateur au Monde » pour son restaurant de Shanghai, l’Ultraviolet. La Chine recense 12 restaurants qui ont 3 étoiles au guide Michelin, véritable label de confiance pour les Chinois. La création du Bocuse d’Or Asie, l’ouverture du premier restaurant chinois du chef Joël Robuchon, chef le plus étoilé au monde, à Shanghai, et l’arrivée de chefs comme Christophe Dufossé, les frères Pourcel ou encore Thierry Marx ces dernières années, ne font que confirmer l’engouement des Chinois pour la gastronomie française.

INS Global peut accompagner votre entreprise dans son développement sur le marché chinois, notamment en assurant sa conformité avec les lois et réglementations concernant l’importation de produits alimentaires ou en gérant pour vous le recrutement d’un talent spécifique sur place.

Contactez nous

Restons en contact
DATE 27 Juil 2020
Share this post