5 solutions pour développer son Business en Paix en Chine

Beaucoup (trop) de problèmes à régler avant de pouvoir faire du commerce en Chine

Lorsqu’un entrepreneur souhaite développer son business en Chine, il doit s’informer au préalable sur toutes les démarches à effectuer lors de la création de la structure en Chine, mais aussi sur les démarches futures.

Des solutions existent pour faciliter votre déploiement en Chine et vous éviter des surprises qui pourraient compromettre votre implantation.

Afin de développer son business en Chine, sans passer votre temps à vous occuper de formalités administratives, vous trouverez 5 conseils qui vous permettrons de vous déployer en paix.

1. Sous-traiter vos procédures administratives et juridiques.

Les premières procédures administratives auxquelles vous serez confrontées sont liés à l’obtention du visa de travail et du permis résident, à la rémunération de vos employés, à la déclaration fiscale mensuelle des employées et à la souscription d’assurances.

Un investisseur doit garder à l’esprit qu’il doit se concentrer sur son cœur de métier. Il ne doit pas se laisser submerger par les procédures administratives, qui peuvent lui prendre facilement trois jours par semaine.

La connaissance des procédures et des délais fiscaux d’une société de conseil lui permettent de gérer les formalités administratives et d’optimiser le paiement des impôts de ses partenaires. Si vous ne connaissez pas le marché et les procédures chinoises, il est vivement conseillé de faire appel aux services d’une société de conseils qui vous fera gagner du temps et de l’énergie, que vous pourrez consacrer à votre recherche de clients.

 2. S’entourer d’une société sérieuse pour s’occuper de la comptabilité 

En Chine, comme en Europe, il est indispensable pour une petite entreprise de s’entourer d’une société sérieuse pour s’occuper de la comptabilité.

Lorsqu’on est entrepreneur, il parait difficile de tenir une comptabilité minutieuse et exacte, pour éviter de dépasser des seuils. Cela peut être décourageant et il est difficile d’embaucher un comptable à plein temps dans un premier temps. Il est donc indispensable de faire appel aux services d’une société qui prendra en charge votre comptabilité.

3. S’entourer de bons profils : pas forcément les plus chers, mais les plus compétents et motivés.

En Chine, un entrepreneur étranger rencontre des profils différents de ceux dont il a l’habitude. En effet, les diplômes sont différents, il est difficile d’établir une équivalence avec un diplôme européen. De plus, les étudiants chinois effectuent peu de stages pendant leurs études, un jeune diplômé chinois n’aura donc pas la même expérience qu’un jeune diplômé européen. Le montant des salaires est variable, chaque candidat demande un salaire différent, cela varie parfois du quitte au double. Il est alors indispensable de se tourner vers des professionnels qui connaissent le marché de l’emploi en Chine.

Lorsque le Brand Ambassador recrute son équipe, il est primordial de recruter du personnel motivé et qui souhaite s’investir à long terme dans votre entreprise, ce qui n’est pas toujours aisé en Chine.

Sous-traiter votre recrutement vous permettra d’être plus efficace, de ne pas faire d’erreurs de recrutement et de vous adapter aux méthodes de recrutement chinoises (annonces, approches directes, entretiens).

Un cabinet de recrutement vous permettra de :

  • Définir les profils recherchés
  • Trouver ces profils
  • Faire une proposition d’embauche salariale correspondant au profil et à la hauteur des attentes.

4. Ne pas manager les exigences des propriétaires du bureau : choisir un bureau partagé.

Choisir un bureau partagé, c’est éviter le poids de la gestion d’un bureau individuel. Les espaces de co-working proposent des kits tout compris, où vous payerez en une fois la location, internet, l’électricité, etc. Des locaux professionnels et un lieu de travail seront mis à votre disposition. De plus, vous n’aurez pas à manager les exigences des propriétaires de locaux, et le coût sera réduit car vous n’aurez pas à supporter toutes les charges, celles-ci seront divisées avec d’autres entrepreneurs.

5. Avoir des contrats standardisés

En Chine, comme en Europe, les contrats, notamment les contrats de travail, sont réglementés. Afin de se protéger contre le non respect d’un engagement contractuel, notamment pour un étranger sur le marché chinois, il est très important d’établir et de signer des contrats standardisés. Malgré un non respect des engagements récurrent en Chine, il est d’usage, et systématique, dans les entreprises chinoises de rédiger des contrats standardisés et formels.

Les premiers contrats qui vont concerner un nouvel entrant sur le marché chinois sont les contrats de travail, il en existe trois sortes :

  • les contrats à durée déterminée
  • les contrats à durée indéterminée
  • les contrats de travail expirant à l’issue d’une certaine mission.

Vous devrez dans un deuxième temps rédiger également des contrats avec vos clients. Renseignez-vous précisément auprès d’une entreprise de conseils sur le contenu et la formalisation des contrats avant de vous engager.

Ces conseils vous permettront de simplifier votre implantation sur le marché chinois.

A lire également :

  • Comptabilité Chine
  • Les différents types de contrat de travail