Joint Venture en Chine Tout sur la Joint Venture en Chine

Une joint-venture, ou co-entreprise, est un accord commercial dans lequel au moins deux partenaires mettent en commun leurs ressources respectives afin d’atteindre un but précis. Le succès d’un tel partenariat réside dans la coopération continuelle et cohérente des différentes entités en relation. En Chine, il est possible pour une entité étrangère de s’associer à une entité locale pour créer une co-entreprise.

En Chine, trouver le bon partenaire peut vous permettre de réussir dans les affaires !

La Chine permet à des sociétés étrangères, à des entreprises, à d’autres organisations économiques ou à des individus de s’associer avec des sociétés, des entreprises ou d’autres organisations économiques chinoises pour créer des coentreprises. Chaque partie d’une coentreprise peut effectuer ses investissements en espèces, en technologie, en droits industriels, etc. Le capital sous forme de technologie et d’équipement doit être approuvé par le gouvernement.

La formation d’une joint-venture peut prendre jusqu’à 12 mois selon les soumissions. La procédure d’enregistrement est similaire à une WFOE (Wholly Foreign Owned Entreprise), plus l’élaboration des accords juridiques entre les parties.

Pourquoi opter pour une joint-venture en Chine ?

La création d’une co-entreprise avec un partenaire chinois permet aux investisseurs étrangers :

  • D’utiliser la main-d’œuvre, les installations, réseaux, canaux, et autres ressources du partenaire local 
  • D’éviter les problèmes administratifs et autres complexités bureaucratiques 
  • D’accéder à certains secteurs et industries en Chine 
  • De profiter de l’expérience et de la connaissance du marché du partenaire chinois pour faciliter l’intégration culturelle de l’entreprise.

A noter qu’il n’est pas nécessaire que les partenaires partagent les mêmes intérêts stratégiques ou commerciaux.

Les conditions de création d’une joint-venture en Chine

  • Une coentreprise doit prendre la forme d’une société à responsabilité limitée (SARL).
  • Aucun capital minimum n’est exigé
  • La part d’investissement apporté par le(s) co-entrepreneur(s) étranger(s) ne doit généralement pas être inférieure à 25% du capital social de la coentreprise.
  • Une coentreprise est dirigée par un conseil d’administration et des gestionnaires.
  • Il est possible pour les partenaires d’effectuer des investissements soit en numéraire, soit sous la forme de technologie ou de brevets industriels

Les inconvénients de la joint-venture

Le choix de la coentreprise pour s’installer en Chine implique certaines concessions et quelques difficultés :

  • l’intégration culturelle, facteur de réussite, peut être très lente et difficile ;
  • le contrôle sur l’entité commerciale n’est pas total. Vous aurez à faire face aux positions parfois hostiles du partenaire ;
  • le « mariage » implique un changement d’organigramme à gérer efficacement pour éviter des conflits.

Les différentes structures pouvant être développées sur le marché chinois

LES SERVICES INS GLOBAL EN CHINE

Des solutions sur mesure pour toutes les tailles d’entreprises

WFOE
Bureau de vente
Facturation
Bureau de représentation
Portage salarial
Paye & Taxes

INS NEWS

10 conseils à retenir lorsque vous faites un voyage d’affaires en Chine (Partie 2)

Lire

Contactez nous

Restons en contact

Vous avez une question ?

Contactez-nous pour vous lancer