Le Guide de l'Imposition Forfaitaire en Suisse en 2023 | INS Global

Le Guide de l'Imposition Forfaitaire en Suisse en 2023

Le Guide de l'Imposition Forfaitaire en Suisse en 2023

octobre 12, 2023

PARTAGEZ

Facebook
Linkedin
Twitter
Picture of INS Global

Auteur

Date

Picture of INS Global

Auteur

Date

Partagez sur :

Les points essentiels à retenir

  1. L’imposition forfaitaire offre une option fiscale simplifiée et potentiellement rentable aux personnes éligibles qui souhaitent établir leur résidence fiscale en Suisse.
  2. En revanche, les demandeurs sont tenus de ne pas exercer une activité professionnelle rémunérée en Suisse
  3. Les dépenses courantes éligibles comprennent généralement des éléments tels que les frais de logement, les primes d’assurance maladie, les frais de scolarité et les dépenses de la vie quotidienne.
Résumé

 

La Suisse dispose d’un régime fiscal unique visant à encourager les personnes fortunées à s’installer dans le pays et à en faire leur domicile fiscal. Cette mesure est particulièrement utile pour les entreprises ou les professionnels souhaitant s’installer en Suisse dans le cadre d’une stratégie d’expansion, car elle permet aux travailleurs locaux de simplifier le paiement de leurs impôts. L’imposition forfaitaire consiste essentiellement à taxer les contribuables sur leurs dépenses courantes annuelles plutôt que sur leurs revenus de source étrangère.

Les personnes bénéficiant de l’imposition forfaitaire sont évaluées en fonction de leurs dépenses mondiales et peuvent même négocier le taux d’imposition avec les autorités suisses. Bien qu’il existe des règles spécifiques et des exigences minimales en matière d’imposition, ces réglementations fiscales encouragent activement les individus à s’installer en Suisse afin de bénéficier d’un taux d’imposition faible sur diverses sources de revenus. Cela comprend les pensions de retraite, les dividendes, les revenus locatifs, etc.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’imposition forfaitaire ? Afin de simplifier votre entrée en Suisse, voici tout ce qu’il faut connaître sur ce régime fiscal avantageux.

 

L’Imposition Forfaitaire, c’est quoi ?

 

L’imposition forfaitaire, également connue sous le nom de « forfait fiscal », est un régime fiscal unique en Suisse qui vise à inciter les étrangers à établir leur domicile fiscal au sein du pays. Dans le cadre de ce système, les personnes éligibles, y compris les citoyens suisses rentrés au pays après avoir passé au moins 10 ans à l’étranger, peuvent opter pour une méthode simplifiée d’évaluation de leurs revenus et de leur patrimoine à des fins fiscales. Pour en profiter, les personnes concernées doivent s’abstenir d’avoir une activité lucrative en Suisse.

Les contribuables forfaitaires et les personnes à leur charge ne sont pas imposés sur leurs revenus mondiaux ni soumis à l’impôt sur la fortune. Cependant, ils sont imposés sur leurs dépenses courantes annuelles en Suisse et à l’étranger. Cette approche prend en compte diverses dépenses telles que le loyer, les soins de santé, les frais de scolarité et les primes d’assurance, etc. Les autorités fiscales peuvent négocier avec le contribuable une base d’imposition spécifique. Les taux d’imposition classiques seront ensuite appliqués à cette base négociée.

Les règles et les exigences fiscales minimales varient en fonction des cantons. En pratique, la charge fiscale annuelle minimale, pour les ressortissants de pays non-membres de l’UE ou de l’AELE, est généralement comprise entre 250 000 et 300 000 francs suisses. En revanche, les ressortissants de l’UE/AELE peuvent bénéficier d’assiettes fiscales réduites. En outre, les contributions sociales en Suisse sont généralement obligatoires.

L’imposition forfaitaire offre une option fiscale simplifiée et potentiellement rentable aux personnes éligibles qui souhaitent établir leur résidence fiscale en Suisse. Les personnes intéressées par ce régime fiscal doivent obligatoirement répondre aux critères requis et renoncer à l’exercice de toute activité lucrative au sein du pays.

 

 

 

Quelles sont les Conditions à Remplir pour Bénéficier de l’Imposition Forfaitaire ?

 

Pour bénéficier de l’imposition forfaitaire en Suisse, les contribuables doivent obligatoirement répondre à des critères spécifiques et respecter un ensemble d’exigences fixées par les autorités fiscales suisses. Les principales exigences préalables et les étapes à suivre pour commencer le processus de demande sont les suivantes :

 

 Statut de Résident

 

 Les demandeurs ne doivent pas avoir la nationalité suisse. Ils doivent également établir leur résidence fiscale en Suisse pour la première fois ou après au moins 10 ans passés à l’étranger.

 

Absence de Travail Rémunéré

 

 Pour en bénéficier, les demandeurs sont tenus de ne pas exercer une activité professionnelle rémunérée en Suisse. Cela comprend les emplois réguliers et les activités indépendantes. En revanche, les activités lucratives exercées à l’étranger peuvent être autorisées sous réserve de dispositions spécifiques.

 

Prise en Compte du Conjoint

 

Afin de bénéficier de l’imposition forfaitaire, les couples mariés légalement doivent remplir tous les deux les conditions mentionnées précédemment. Si une seule partie est qualifiée, l’autre conjoint sera considéré comme résident fiscal et sera soumis à l’impôt sur le revenu.

 

Calcul de l’Assiette Fiscale

 

 L’administration fiscale calcule l’assiette de l’impôt du demandeur et des personnes à sa charge en se basant sur le montant annuel global des dépenses courantes effectuées par le contribuable dans le monde entier. Ces dépenses englobent les frais de logement, les soins de santé, les frais de scolarité, les primes d’assurance, etc. La base d’imposition spécifique fait généralement l’objet de négociations avec les autorités fiscales.

 

Taux d’Imposition Classiques

 

Les taux d’imposition en vigueur sont appliqués une fois que la base d’imposition est déterminée. Les taux peuvent différer selon les cantons. Il est donc primordial de tenir compte des réglementations cantonales spécifiques.

 

Charge Fiscale Minimale

 

En pratique, la charge fiscale annuelle minimale en cas d’imposition forfaitaire dépend du canton où le demandeur réside. Elle est généralement comprise entre 250 000 et 300 000 francs suisses pour les ressortissants de pays non-membres de l’UE ou de l’AELE. Par ailleurs, les ressortissants de l’UE/AELE peuvent bénéficier d’assiettes fiscales plus avantageuses.

 

Contributions Sociales

 

Les demandeurs sont tenus de verser annuellement des contributions sociales en Suisse. Le montant de ses cotisations sociales est généralement de 25 000 francs suisses par personne. Ce montant est déterminé en fonction du taux moyen en Suisse et peut varier lors de chaque année fiscale. Certes, les citoyens suisses ne sont pas tous amenés à verser ce montant. Ce taux s’applique aux personnes qui subviennent entièrement à leurs besoins et à ceux des personnes à leur charge en Suisse.

 

L’Imposition Forfaitaire : Les Mesures les plus Récentes

 

Ces dernières années, l’imposition forfaitaire a fait l’objet de nombreuses critiques, en raison des avantages que ce système fiscal offre aux riches étrangers, ce qui prive la Suisse de recettes fiscales. En conséquence, cette mesure a été supprimée au sein de plusieurs cantons, dont Bâle-Campagne, Bâle-Ville, Zurich, Schaffhouse et Appenzell Rhodes-Extérieures. En revanche, en raison des lois fédérales, l’imposition forfaitaire peut être appliquée dans le cadre de l’impôt fédéral sur le revenu dans ces régions.

Globalement, il semble que l’imposition forfaitaire en Suisse est soumise à des contrôles stricts. Selon les chiffres officiels, le nombre des bénéficiaires de ce régime fiscal avantageux a diminué. Cependant, de plus en plus d’étrangers s’installent en Suisse. Les années à venir permettront donc de déterminer si ce régime fiscal sera toujours maintenu sous sa forme actuelle.

Il est recommandé de faire preuve de vigilance et de suivre de près l’évolution de la réglementation fiscale. Le recours à des juristes et à des professionnels en finance vous permettra de tirer le meilleur parti de l’imposition forfaitaire en Suisse et des régimes fiscaux similaires au sein d’autres pays. Cela vous aidera également à assurer la protection de vos collaborateurs et de votre entreprise lors du développement de votre activité à l’international.